•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hamad contredit Boulet sur le financement politique

Sam Hamad

Sam Hamad

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre du Travail, Sam Hamad, a déclaré mercredi que tous les ministres libéraux devaient bel et bien atteindre un objectif de 100 000 $ de financement politique, contredisant ce que l'ex-ministre des Transports Julie Boulet a affirmé à la commission Charbonneau

« Oui, il y avait des objectifs de 100 000$ », a-t-il dit, ajoutant que « la responsable, la coordonnatrice dans le temps, Mme (Violette) Trépanier », leur avait fait part de cet objectif.

Témoignant mercredi devant la commission Charbonneau, Julie Boulet a dit qu'elle ignorait tout de l'objectif de financement de 100 000 $ par ministre et qu'elle ne s'est jamais mêlée de collecte de fonds.

Elle a soutenu n'avoir appris qu'en décembre 2009, à la suite des déclarations de son ministre délégué aux Transports, Norman MacMillan, que les ministres du gouvernement Charest avaient chacun un objectif de financement de 100 000 $. « Le 100 000$, je l'ai appris quand M. MacMillan l'a annoncé publiquement », a affirmé Julie Boulet.

Et elle a ajouté que ce n'est lorsqu'elle a rencontré les enquêteurs de la commission Charbonneau qu'elle s'est enquise des sommes amassées dans sa circonscription.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !