•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des phares protégés par Ottawa

Le phare de Pointe-au-Père
Le phare de Pointe-au-Père
Radio-Canada

Près de la moitié des 43 phares de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent devraient recevoir une désignation patrimoniale du gouvernement du Canada.

Ce seraient 22 phares qui arboreraient, au plus tard, le 29 mai 2015, cette étiquette donnée par le ministre responsable de Parcs Canada.

La désignation, au cœur de la Loi sur la protection des phares patrimoniaux, a pour but « d’assurer la conservation et la protection des phares patrimoniaux […] en empêchant leur modification ou leur aliénation non autorisée », peut-on lire sur le site Internet de Pêches et Océans Canada.  

Le gouvernement canadien souhaite se départir de ses 348 phares au pays. Il poursuit son processus de cession, mais devrait octroyer des compensations financières aux phares qui seront désignés. 

« On me parlait d’un million de dollars, maintenant, on est rendu à me parler de 500 000 dollars à travers le pays. Imaginez comment ça va être dilué pour chaque phare », a déclaré le président de la  Corporation des gestionnaires de phares de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent, Peter Noreau.

Il a ajouté que les communautés devront participer si elles souhaitent sauver leur phare.

Pas moins de 348 candidatures, dont 27 au Québec,  ont été envoyées à Ottawa pour la désignation des phares. 

Est du Québec

Société