•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Améliorer la sécurité routière dans les quartiers

Reportage : ralentir les ardeurs
Radio-Canada

Le regroupement citoyen Solidarité familles et sécurité routière veut inciter les automobilistes souvent pressés à ralentir dans les quartiers résidentiels.

Une cinquième campagne de sécurité routière est lancée dans les secteurs Saint-Yves, Saint-Louis-de-France et Sillery pour interpeller les automobilistes qui y commettent régulièrement des excès de vitesse.

Le président d'honneur de l'événement et président de la Table québécoise de la sécurité routière, Jean-Marie De Koninck, rappelle que la sécurité des piétons, notamment celle des enfants, est en jeu dans ces secteurs résidentiels.

« Dans les quartiers, il y a beaucoup de piétons et, des fois, il y a des piétons qui sont inattentifs et qui traversent la rue sans regarder, alors il faut que l'automobiliste prévoie ces comportements-là parce qu'il faut toujours penser qu'on doit faire attention aux usagers les plus vulnérables. »

Jean-Marie De Koninck souligne que la probabilité de décès des piétons augmente considérablement selon la vitesse d'impact. « Si vous frappez un piéton à 30 km/h, sa probabilité de décès est de 10 %. Si vous le frappez à 50 km/h, c'est pas beaucoup plus vite, mais sa probabilité de décès est de 75 % », illustre-t-il.

Jean-Marie De Koninck croit qu'en plus de la sensibilisation et de l'existence de législations sévères, la mise en place de radars photo qui se fait graduellement depuis quelques années contribue à réduire la vitesse des automobilistes. « Il faut un certain contrôle, une certaine surveillance. Comme les policiers ne peuvent pas être partout à la fois, le rôle des radars photo est extrêmement important, extrêmement efficace aussi. »

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation, les résidents sont invités à décorer l'extérieur de leurs propriétés pour rappeler aux automobilistes l'importance de respecter la vie dans les quartiers. Huit écoles participent aussi à cette campagne de sensibilisation.

Québec

Société