•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ministres provinciaux des Affaires autochtones ont discuté de logement

Le reportage de Geneviève Murchison
Radio-Canada

L'Assemblée des Premières Nations a profité de la réunion des ministres provinciaux des Affaires autochtones, mardi à Winnipeg, pour parler de la crise du logement qui s'accentue, selon elle, dans plusieurs communautés autochtones du pays.

Elle a dénoncé du même coup le retard dans la construction de plus de 100 000 nouveaux appartements et souligné que les logements ne se font pas rares seulement dans les réserves, mais aussi dans les grandes villes canadiennes, où l'itinérance chez les Premières Nations gagne du terrain.

Le ministre manitobain des Affaires autochtones et du Nord, Eric Robinson.Le ministre manitobain des Affaires autochtones et du Nord, Eric Robinson. Photo : Radio-Canada

Différents ministres provinciaux des Affaires autochtones ont aussi dénoncé la situation.

« Il faut tenir compte de la jeunesse de nos communautés autochtones. Beaucoup de jeunes entre 18 et 20 ans arrivent en ville et ne sont pas préparés du tout. Ils tombent dans les problèmes », a indiqué le ministre québécois Geoffrey Kelley.

« C'est une question de droit fondamental. Nous sommes un pays riche, mais en retard », a pour sa part lancé le ministre manitobain des Affaires autochtones et du Nord, Eric Robinson.

En plus d'attirer l'attention sur les retards de livraison de nouveaux logis autochtones, l'Association des Premières Nations critique l'état de ceux qui existent déjà. La moitié de ces logements ont besoin de rénovations en raison de problèmes de moisissures ou de dommages climatiques, selon elle.

Le problème du logement chez les Autochtones n'est pas nouveau : l'an dernier, les premiers ministres provinciaux et territoriaux avaient adopté une stratégie sur la question.

Toutefois, avec le rapport de l'ONU publié lundi qui recommande de financer davantage de nouveaux logis, les provinces ont maintenant un nouvel appui dans leurs revendications.

Alberta

Habitat