•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Rouyn-Noranda veut éradiquer les dépotoirs sauvages

Chargement de l’image

Dépotoir sauvage

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Rouyn-Noranda met tout en oeuvre pour éliminer les dépotoirs sauvages sur son territoire.

Elle a lancé ce mardi l'opération « Ramasse ta ville », un grand nettoyage qui aura lieu le samedi 24 mai aux abords du chemin Millenbach, un dépotoir sauvage d'une superficie équivalent à six terrains de football.

Une opération d'envergure qui coûtera 80 000 dollars aux citoyens.

C'est en autobus que les journalistes se sont rendu au point de presse de la Ville.

Le maire Mario Provencher souhaite démontrer l'ampleur de la problématique, avec le site du dépotoir sauvage du chemin Millenbach en exemple.

La vue y est saisissante: des dizaines d'appareils ménagers, de débris et de matelas sont étalés, alors que l'arrière-plan est un panorama des collines d'Alembert et du lac Dufault; source d'eau potable de la Ville.

De quoi se questionner sur les risques de contamination, selon Isabelle Jacob du regroupement écocitoyen. « Tout dépendant des matières. Elles ne sont pas toutes contaminantes, mais elles ne devraient pas être ici de toute façon », insiste-t-elle.

Les contraventions prévues par la Ville ne freinent pas les fautifs qui doivent d'abord être vus pour être punis, comme l'explique Marie-Josée Barthe, coordonnatrice de la gestion des matières résiduelles à la Ville. « Une infraction [coûte] 400 dollars pour toute personne qui est prise en défaut de jeter dans la nature », précise-t-elle.

Mais les citoyens demeurent réticents à dénoncer les contrevenants selon le maire Mario Provencher. « La personne ne veut pas nous donner le numéro de licence pour ne pas avoir de problème, parce qu'au moment où il porte plainte, si la personne conteste, à ce moment-là, ça va aller en cour. À ce moment-là, la personne ne veut pas avoir de problème... », explique-t-il.

L'opération du chemin Millenbach fait partie de la campagne « Visez vert » entamée l'an dernier.

Près de 100 bénévoles seront nécessaires pour cette opération d'envergure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !