•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture des directions régionales du ministère de l'Éducation

Les explications de William Phénix
Radio-Canada

Les bureaux des directions régionales du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) de toutes les régions du Québec fermeront leurs portes d'ici le mois de septembre. Certains postes seraient transférés à Québec.

Cette décision du ministère de l'Éducation a été confirmée lundi matin aux employés des directions régionales par voie de courriel interne.

En adoptant cette nouvelle mesure, le gouvernement espère économiser 15 millions de dollars.

Ce changement inquiète toutefois Hélène Chouinard, représentante du syndicat de la fonction publique (SFPQ) du Québec dans les trois régions de l'Est. Elle déplore la fermeture des bureaux. 

« Si nos bons emplois disparaissent petit à petit, c'est l'économie de toute une région qui est touchée aussi », fait-elle valoir.

Celui de Rimouski, il couvrait la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent. Sept-Îles couvrait toute la Côte-Nord. Alors, ce sont de grands territoires. Je pense qu'on a le droit d'avoir autant de services que les gens des grands centres. On n'a rien contre les grands centres, mais je pense que nous, les régions éloignées, on devrait aussi être privilégiées pour offrir de bons services à la population.

Hélène Chouinard

À Sept-Îles, le bureau compte cinq employés et une directrice. Au poste de Rimouski, neuf employés perdront leur emploi.

À travers le Québec, 116 personnes seront touchées par cette mesure. 

Est du Québec

Société