•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Intégrité : le maire Ford aurait négligé de déclarer des liens d'affaires

Rob Ford et son frère Doug Ford, fin mars.

Rob Ford et son frère Doug Ford, fin mars.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Toronto et son frère, le conseiller municipal Doug Ford, seraient intervenus plusieurs fois auprès du plus haut fonctionnaire de la métropole au profit d'une compagnie cliente de l'entreprise de la famille Ford, Deco Labels and Tags.

Une enquête menée par des journalistes du Globe and Mail révèle que les deux frères auraient tenté d'obtenir une généreuse réduction d'impôt foncier pour Apollo Health and Beauty Care.

Ils auraient toutefois négligé de mentionner leurs liens d'affaires avec cette compagnie qui fabrique des savons et du shampoing.

Le directeur de la Ville de Toronto, Joe Pennachetti, raconte notamment que le maire Rob Ford a insisté pour que les fonctionnaires rencontrent les dirigeants d'Apollo à plusieurs reprises.

« En ce qui concerne les cas où le maire m'a demandé de rencontrer des résidents ou des entreprises, ce cas là est celui qui m'a pris le plus de temps. »

— Une citation de  Joe Pennachetti, directeur de la Ville de Toronto

Joe Pennachetti admet avoir rencontré les dirigeants de l'entreprise au moins trois fois. Il ignorait qu'Apollo était un client de Deco Labels and Tags depuis une dizaine d'années.

L'entreprise n'a jamais obtenu la subvention qu'elle souhaitait puisqu'elle ne remplissait pas les critères.

Deco LabelsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Gamme des produits de Deco Labels (3 juin)

Photo : Deco Labels

Joe Pennachetti affirme qu'il n'a jamais senti que les frères Ford faisaient pression pour qu'une exception soit faite aux politiques de la Ville.

Il ajoute cependant qu'il n'aurait pas rencontré les dirigeants d'Apollo s'il avait été au courant des relations d'affaires entre le maire et l'entreprise.

Apollo cherchait à obtenir une réduction d'impôt grâce à un programme pour les entreprises qui financent la construction de nouveaux édifices sur le territoire de la métropole.

Le maire Ford n'a pas répondu aux demandes d'entrevue des journalistes du Globe and Mail avant son départ de la vie publique.

Son frère, Doug Ford, a catégoriquement rejeté les allégations selon lesquelles Apollo aurait bénéficié d'un traitement de faveur.

« C'est complètement ridicule. »

— Une citation de  Réaction de Doug Ford aux allégations

Le copropriétaire et président de la compagnie, Richard Wachsberg, assure pour sa part qu'Apollo n'a jamais eu droit à des avantages liés à ses relations avec la famille Ford.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario