•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestations contre la réorganisation des services à Postes Canada

Scott Richmond : Espérer qu'il pleut

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Rimouski, une centaine de personnes ont participé à la manifestation organisée par les facteurs dans plusieurs villes du Québec contre la réorganisation des services et les compressions budgétaires à Postes Canada. À Gaspé, ils étaient une cinquantaine à braver la pluie.

Ces marches sont organisées à l'initiative d'employés de Postes Canada craignent que l'arrêt de la livraison du courrier à domicile, au profit de boîtes communautaires, ne se traduise par de nombreuses pertes d'emploi.

Le facteur rimouskois, Pierre Bellavance milite pour le maintien des acquis. « Les facteurs à pied, c'est un service public. Il ne faut pas l'oublier c'est des emplois de qualité. C'est la dernière occasion pour montrer au gouvernement et à la Société canadienne des Postes qu'on a besoin d'une discussion, d'une grande consultation publique au lieu d'avoir une décision unilatérale. Ça concerne tout le monde , fait valoir le représentant syndical.

À Gaspé, les manifestants ont marché sur la rue de la Reine pour se rendre devant les bureaux de Postes Canada. Selon le syndicat des travailleurs des postes, la Société d'État va bientôt procéder à l'implantation d'un nouveau comptoir postal privé à Gaspé, ce qui laisse craindre le pire.

« Ils veulent ouvrir un comptoir postal privé près de chez nous. Ça, on n'en veut pas et la population n'en veut pas et c'est pour ça que les gens sont venus marcher ici. Il faut sauver Postes Canada, il y a beaucoup de coupes qui se font, plusieurs personnes ne sont pas remplacées lorsqu'elles prennent leur retraite. Mais ici, surtout, on veut sauver notre comptoir postal », explique la présidente du syndicat à Gaspé, Lucie Roy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec