•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des marches pour dénoncer l'abandon par Postes Canada de la livraison à domicile

Le reportage d'Olivier Lemieux
Radio-Canada

De nombreux rassemblements ont eu lieu samedi partout au pays pour dénoncer l'abandon par Postes Canada du service de livraison du courrier à domicile en milieu urbain.

C'était notamment le cas à Montréal et à Québec. Dans la capitale, c'est le Syndicat des travailleurs et des travailleuses des postes (STTP) section Québec qui a organisé l'événement.

D'autres marches ont été organisées à Rimouski, à Sherbrooke, à Gatineau, à Trois-Rivières et à Latuque

La marche de Québec, à laquelle ont participé environ 80 personnes en matinée, s'est mise en branle vers 10 h devant les Galeries Charlesbourg. Les participants ont marché sur une distance de 3,5 km.

Le STTP section Québec avait invité la population en grand nombre à participer à la marche, particulièrement la clientèle qui est la plus susceptible de souffrir de l'abandon du service de livraison du courrier à domicile décidé par Postes Canada.

Le STTP fait valoir que les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite, entre autres, souffriront beaucoup de la décision de Postes Canada.

Sylvain TremblaySylvain Tremblay

Sylvain Tremblay, un facteur cumulant 33 années d'expérience, déplore la décision de Postes Canada. Il estime que la population est très attachée au service à domicile.

« Le service public, c'est important [...] Ils enlèvent le service aux maisons, ce n'est pas bon. Moi, je suis facteur et j'aime ça rencontrer le monde puis le monde aime ça voir le facteur. Juste un petit sourire, c'est plaisant pour eux autres », a-t-il dit.

M. Tremblay dit s'inquiéter pour les plus jeunes travailleurs chez Postes Canada. « Moi, je finis l'année prochaine en 2015. C'est ma retraite. J'ai hâte de la prendre, sauf que les plus jeunes, c'est important qu'il y ait de la job pour eux autres », a-t-il affirmé.

Postes Canada a d'ores et déjà dit vouloir éliminer entre 6000 et 8000 postes lors des prochaines années, principalement par attrition. La société d'État estime que près de 15 000 employés prendront leur retraite ou quitteront l'entreprise au cours des cinq prochaines années.

En décembre dernier, Postes Canada a annoncé qu'il mettrait fin à la distribution à domicile du courrier en milieu urbain partout au pays au cours des cinq prochaines années.

Des boîtes communes seront installées dans les différents quartiers, ce qui obligera les gens à se déplacer pour récupérer leur courrier.

Société