•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du Chipotle au Centre Bell

Matt Fraser (25)
Matt Fraser (25) Photo: La Presse canadienne / Ryan Remiorz
Radio-Canada

Mercredi midi, Matt Fraser était attablé dans un établissement de restauration rapide, en train d'enfourner un burrito au poulet, avec guacamole, sans fromage, possiblement sans amour non plus.

Un texte de Guillaume LefrançoisTwitterCourriel

Vingt-quatre heures plus tard, d'un simple coup de bâton, il a fait taire le Centre Bell au complet et a donné une victoire de 1-0 aux Bruins contre le Canadien, pour permettre aux siens d'égaliser la série 2-2.

Les Bruins ont seulement annoncé jeudi matin le rappel du joueur de 23 ans, qu'on avait vu pendant 14 matchs à Boston cette saison.

« Hier, je mangeais mon lunch au Chipotle, je me demandais ce que je ferais de ma journée, et là je suis ici, racontait le jeune homme, dans un corridor à l'extérieur du vestiaire des visiteurs. C'est excitant. C'est agréable de faire partie de cette aventure. Je vais savourer le moment ce soir et on se remet au travail demain. »

S'il s'agit du but le plus important de sa carrière, ce n'est certes pas le plus beau. Il a simplement poussé une rondelle libre sous Mike Weaver, qui tentait d'aider Carey Price, qui avait perdu la rondelle de vue.

« Je n'ai pratiquement pas de mots pour expliquer ce que je ressens. Je viens de revoir la reprise, c'était un but étrange, mais je le prends. C'est le rêve de tous les enfants de marquer un but en prolongation pour un match dans les séries. »

Bravo patron!

Claude Julien a retranché l'attaquant Jordan Caron pour faire une place à Fraser. Bon prince, il a plutôt vanté Peter Chiarelli.

« J'ai aimé le match de Fraser, a d'abord dit Julien, entraîneur-chef des Bruins. Pas seulement parce qu'il a marqué, mais parce qu'il était bon avec la rondelle. Il prenait de bonnes décisions. Mais le crédit revient à notre directeur général, c'est lui qui l'a rappelé. On savait qu'il était bon. Il semble avoir le flair pour marquer. »

Évidemment, Fraser n'a pas l'intention d'amorcer une superstition et de manger un burrito à la veille de chaque match. On devine que son nutritionniste s'y opposera...

« Mais j'ai mangé un yogourt glacé après, c'est peut-être ça que je devrai manger la veille des matchs! », de conclure l'Albertain.

Il pourra mettre son astuce à l'épreuve dès vendredi, puisque son utilisation de près de 15 minutes laisse croire qu'il aura encore la chance de se faire valoir dans le match 5.

Séries 2014; Section spéciale

Hockey

Sports