•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan veut réduire les accidents et les décès sur la route

Les explications d'Anouk Lebel

La province lance une campagne de sensibilisation pour réduire le nombre d'accidents et de décès liés aux collisions de 10 % d'ici 2015 et de 20 % d'ici trois ans.

Des publicités seront diffusées à la télévision et la radio pour rappeler aux automobilistes d'attacher leur ceinture de sécurité, de respecter les limites de vitesse et d'éviter les distractions au volant.

« Changer le comportement d'un automobiliste, c'est un peu comme déplacer un rocher », explique le président de l'Association des chefs de police de la Saskatchewan dans un communiqué.

« Nous pouvons demander à un petit nombre de personnes de monter le rocher sur une colline, ou demander à 800 000 personnes de transporter un caillou chacun », ajoute Troy Hagen.

Le chef Troy Hagen, président de l'Association des chefs de police de la Saskatchewan, lors du lancement de la campagne de sensibilisation au palais législatif.Le chef Troy Hagen, président de l'Association des chefs de police de la Saskatchewan, lors du lancement de la campagne de sensibilisation au palais législatif. Photo : ICI Radio-Canada

« Si chaque conducteur en fait un engagement personnel, nous pourrons, ensemble, réduire le nombre d'accidents », fait valoir le chef Hagen.

« Les gens sont très résistants au changement. Nous voyons beaucoup cette attitude en Saskatchewan, et certaines personnes ne pensent pas qu'il y a une loi sur la distraction au volant », explique la ministre responsable de la Société d'assurance automobile (SGI) Donna Harpauer.

Un ministre épinglé

Le ministre de l'Agriculture Lyle Stewart est l'un de ceux qui ont enfreint la loi. Il a été arrêté plus tôt cette semaine alors qu'il lisait un texto au volant. Il a écopé d'une amende de 280 $.

Le ministre Lyle Stewart explique les circonstances entourant son interpellation pour distraction au volant.Le ministre Lyle Stewart explique les circonstances entourant son interpellation pour distraction au volant. Photo : ICI Radio-Canada

M. Stewart indique qu'il n'a pas répondu au message. « J'allais attendre d'être immobilisé pour répondre, mais je l'ai lu [le message] et cela me rend coupable. Je n'ai jamais pensé affirmer le contraire », indique le ministre.

Lyle Stewart affirme qu'il a honte et qu'il ne regardera plus son téléphone en conduisant.

Donna Harpauer croit que son cas peut servir d'exemple pour toute la population.

« Je crois que c'est un bon rappel que nous devons tous faire mieux. Tous les Saskatchewanais doivent faire mieux, et il [Lyle Stewart] fait partie du groupe », a lancé la ministre.

Saisie temporaire de voiture pour une 2e infraction

La province espère que le renforcement des lois sur la sécurité routière contribuera aussi à éviter les infractions.

Si le ministre Stewart se fait prendre une deuxième fois avec un téléphone au volant, il recevra une autre contravention de 280 $ et sa voiture sera saisie pendant sept jours.

Donna Harpauer, ministre responsable de la Société d'assurance automobile (SGI)Donna Harpauer, ministre responsable de la Société d'assurance automobile (SGI) Photo : ICI Radio-Canada

« Vous savez, si vous pouvez facilement payer 280 $, et ce n'est pas le cas pour tout le monde, quand vous sortez dehors et que votre véhicule n'est pas là [parce qu'il a été saisi], cela vous fait réfléchir un peu plus », souligne Mme Harpauer.

Aussi à compter du 27 juin, le permis de conduire des personnes qui conduisent avec les facultés affaiblies pourra être suspendu pendant 60 jours et leur véhicule pourra aussi être saisi pendant trois jours.

Donna Harpauer croit que l'éducation et la sensibilisation contribuent à éviter les accidents de la route, et souligne que le gouvernement intensifie ses actions à ce sens.

En 2012, 184 personnes ont perdu la vie et plus de 7 000 autres ont été blessées sur les routes de la Saskatchewan.

Saskatchewan

Société