•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quinn Smith pris pour dopage

Les Stingers de Concordia

Les Stingers de Concordia

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le joueur de ligne offensive des Stingers de Concordia Quinn Smith, quatrième sur la liste des espoirs en vue du repêchage de la LCF, a échoué à un test antidopage.

L'analyse de l'échantillon A, prélevé le 21 mars dernier au camp d'évaluation de la Ligue canadienne, a révélé la présence de stanozolol, un produit dopant interdit, le même qu'avait utilisé le sprinteur Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.

En réaction au résultat de l'analyse effectuée par le Centre canadien d'éthique dans les sports (CCES), Quinn a publié un communiqué dans lequel il exprime ses regrets et reconnaît sa responsabilité.

« Je vous assure que je n'avais aucune intention de tricher ou de contourner le système. Ma faute est de ne pas avoir étudié le contenu de suppléments alimentaires que j'ai commandés sur Internet. J'accepte les conséquences de mon geste. »

Quinn s'est excusé auprès de la direction de l'Université Concordia en plus d'adresser des lettres à chacun des directeurs généraux de la LCF.

Du même souffle, estimant qu'il a absorbé le produit interdit par inadvertance, Smith a demandé que les experts du CCES analysent son échantillon. Il attend les résultats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !