•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal demande au Canadien Pacifique d'aménager des passages à niveau

Voie ferrée De nombreux piétons passent illégalement sur la voie du CP dans le Mile-End.

De nombreux piétons passent illégalement sur la voie du CP dans le Mile-End.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une semaine après la mort tragique d'une cycliste sous un viaduc, Montréal obtient enfin une médiation qui pourrait permettre de débloquer l'impasse avec le Canadien Pacifique (CP) sur l'aménagement de passages sécuritaire sur les voies ferrées. 

Des citoyens demandent depuis une vingtaine d'années des passages à niveau pour éviter d'avoir à emprunter des viaducs, jugés dangereux. Mais le CP s'y est toujours refusé.

La Ville a accentué la pression en 2012, après qu'une étude qu'elle avait commandée eut conclu qu'il faudrait six passages sur la voie du CP.

Selon ce document, trois d'entre eux seraient aménagés près de la rue Saint-Denis, où les gens sont nombreux à traverser illégalement. L'étude y avait d'ailleurs recensé près de 400 personnes en une seule journée.

Devant l'attitude de fermeture de la compagnie de chemin de fer, la Ville avait, en juin dernier, demandé un processus de médiation. Elle vient finalement d'obtenir les dates : la rencontre aura lieu les 28 et 29 mai.

Si au terme de cette médiation les deux partis ne s'entendent toujours pas, un arbitre fédéral devra trancher. 

Joint par téléphone, le porte-parole du Canadien Pacifique se contente de dire que l'entreprise a des inquiétudes concernant la sécurité des piétons avec un tel projet.

Des propos qui font bondir Aref Salem, responsable des transports à la Ville de Montréal. « Ils ne veulent rien savoir, parce qu'ils disent que ce n'est pas sécuritaire, mais ce n'est pas vrai. Il y a des passages à niveau sécurisés partout à Montréal. » 

De toute façon, ajoute Aref Salem, les gens passent sur la voie ferrée­. « Alors, pourquoi ne pas rendre ça légal et sécuritaire? »

Les piétons et cyclistes qui traversent la voie s'exposent actuellement à une amende de 146 $.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Passages à niveau suggérés dans l'étude commandée par la Ville de Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !