•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le détaillant de vêtements Jacob ferme ses portes

Les explications de Vincent Maisonneuve
Radio-Canada

Après 37 ans d'existence, le détaillant de vêtements pour femmes québécois Jacob a annoncé mardi sa fermeture.

Les 92 boutiques resteront toutefois ouvertes pendant que sera liquidé l'inventaire au cours des prochaines semaines. Environ la moitié des employés du siège social à Montréal resteront en poste pendant le processus de liquidation.

En 2010, la chaîne emblématique des années 90 s'était placée à l'abri de ses créanciers et a dû fermer plusieurs boutiques. « Bien que l'entreprise ait fait d'importants progrès depuis, elle n'a pas réussi à renouer avec la profitabilité et n'a pas pu trouver d'autres sources de financement », lit-on dans un communiqué de l'entreprise envoyé mardi.

Le détaillant explique ses difficultés par l'arrivée massive sur le marché canadien de nombreux compétiteurs internationaux, dont Zara, H&M et Forever 21.

Dans les dernières années, la compagnie avait tenté de moderniser son image, en lançant notamment une collection « Héritage » pour souligner ses 35 ans, et en choisissant comme égérie la comédienne Karine Vanasse.

Jacob emploie aujourd'hui environ 1000 employés à travers le Canada. Il y a quelques années, la chaîne en employait près du double.

L'entreprise a vu le jour en 1977, quand Joey Basmaji a repris les rênes de la mercerie familiale fondée au début des années 1960 par son père Jacob, à Sorel, en Montérégie.

Lacob en quelques dates

Économie