•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet d'agriculture étudiant en Basse-Côte-Nord

Les élèves participant au projet d'agriculture hydroponique à Gros-Mécatina.
Les élèves participant au projet d'agriculture hydroponique à Gros-Mécatina.
Radio-Canada

Les légumes frais en Basse-Côte-Nord se font rares. Pour remédier à la situation, des élèves de la classe de science et technologie de l'école Mécatina ont mis sur pied un projet d'agriculture hydroponique en milieu contrôlé, qui permet de fournir des aliments de qualité à la population tout en diversifiant l'économie locale.

Il s'agit de GrEAU, un projet multidisciplinaire auquel participent quatre élèves et leur professeur, Christopher Wong, qui cultivent de la laitue ainsi que des herbes fraîches sept jours par semaine.

Selon l'étudiant Benjamin Collier, ce projet est d'abord né du désir de pouvoir goûter à des légumes frais dans la région au lieu d'en attendre la livraison.

« On pense que si les légumes sont vieux d'une semaine, il n'y a aucune façon d'avoir de la nourriture fraîche », dit-il.

Fraîcheur des aliments

Tous les vendredis, les élèves font la cueillette et distribuent par la suite les produits dans les magasins de la ville.

Pour le maire de Gros-Mécatina, Randy Jones, il s'agit d'un exploit remarquable.

Les élèves ont pu démontrer en quelques mois que c'était réaliste d'avoir de la laitue fraîche.

Randy Jones

Le goût des aliments, poursuit-il, fait toute la différence, évoquant l'aneth à laquelle il a pu goûter avec une assiette de saumon.

« Ça fait des années que je n'ai pas eu ça », dit le maire d'un ton ému.

Vent d'espoir

Comme l'explique l'enseignante de français Josée Perrier, le projet étudiant interpelle d'autres communautés plus isolées dans le nord.

« C'est un vent d'espoir pour ces communautés qui n'ont pas accès à ces légumes et ces herbes fraîches », croit-elle.

Est du Québec

Société