•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première du plus récent film de Denys Arcand : Le règne de la beauté 

Le cinéaste Denys Arcand présentait lundi son plus récent film, Le règne de la beauté, à Montréal.
Le cinéaste Denys Arcand présentait lundi son plus récent film, Le règne de la beauté, à Montréal.
Radio-Canada

C'était soir de grande première lundi soir, à Montréal: le cinéaste québécois Denys Arcand a présenté son tout dernier film intitulé Le règne de la beauté.

Le film met notamment en vedette les comédiens Éric Bruneau, Mélanie Thierry, Marie-Josée Croze et Magalie Lépine-Blondeau. Le Règne de la beauté sera présenté dès le 15 mai sur plus de 80 écrans au Québec

Denys Arcand avait invité une bonne partie du gratin culturel québécois pour cette première mondiale. Sur le tapis rouge, les têtes d'affiche de ses anciens longs métrages ont défilé : Rémy Girard, Pierre Curzi et Dominique Michel notamment.

L'actrice Marie-Josée Croze est l'une des interprètes principales du dernier film de Denys Arcand : Le règne de la beauté.L'actrice Marie-Josée Croze est l'une des interprètes principales du dernier film de Denys Arcand, Le règne de la beauté.

Certains, comme Marie-Josée Croze, jouent à nouveau dans un film d'Arcand : « C'est une histoire de vieux chez les jeunes. Je dis toujours, parce qu'il y a une histoire d'adultère:  " est-ce qu'on s'aime, est-ce qu'on continue, est-ce que? "... Ce film-ci a une teinte, une couleur plus intimiste. »

Le Règne de la beauté raconte l'histoire de Luc Sauvageau, un architecte qui vit, en apparence, le parfait bonheur. Mais la rencontre d'une femme de qui il va tomber amoureux l'oblige à se remettre en question. Le comédien Éric Bruneau joue le personnage principal.

C'est un architecte, puis les architectes, ils ont un grand besoin d'esthétisme, si je peux dire. Puis, les lieux où on a tourné, dans Charlevoix, à Paris. La beauté est comme omniprésente dans le film à Denys, dans le regard qu'il a décidé de poser sur la nature, sur le Québec en fait. Donc, je pense que c'est un hommage à ça.

Éric Bruneau, qui interprète le personnage principal dans le plus récent film de Denys Arcand, Le règne de la beauté

La productrice, Denise Robert, croit que ce film offre une perspective bien différente des grands succès de Denys Arcand, comme Le Déclin de l'Empire américain : « Autant dans le Déclin, c'était des gens d'une cinquantaine d'années un peu cyniques par rapport à la vie. À 30 ans, tu as la vie devant toi, tu as l'amour. Et je pense que c'est leur réflexion sur leur vie actuelle ».

La foule réunie à la salle du Théâtre Maisonneuve de la Place des arts a réservé un accueil timide au Règne de la beauté. Le grand public pourra se faire sa propre idée dès le 15 mai.

D'après les informations de Dominic Brassard

Figure de proue du septième art au Québec, Denys Arcand est né le 24 juin 1941 à Québec. Il fait ses premières armes à l'Office national du film du Canada (ONF) puis signe, en 1981, l'essai documentaire politique Le confort et l'indifférence. Parmi ses œuvres de fiction, le film Les Invasions barbares lui vaut l'Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2004. Pour leur part, Le Déclin de l'empire américain et Jésus de Montréal ont été mis en nomination aux Oscars comme meilleurs films étrangers; une première dans l'histoire du cinéma québécois de fiction. Artiste pluridisciplinaire, Denys Arcand a également écrit pour le théâtre et la télévision, et il se passionne pour l'opéra.

Arts