•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections en Ontario : Jim Watson veut des engagements écrits

Chargement de l’image

Le maire d'Ottawa, Jim Watson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire d'Ottawa demande des engagements écrits des chefs provinciaux quant au financement de deux projets prioritaires pour la Ville, soit le Plan d'action de la rivière des Outaouais et le train léger. 

Jim Watson devrait envoyer une lettre à Andrea Horwath, Tim Hudak et Kathleen Wynne, au cours des prochains jours, en vue d'obtenir des réponses écrites des trois leaders et d'en faire un enjeu électoral.

« La priorité est de communiquer avec les trois chefs de parti, poser des questions. Est-ce que les trois partis appuient le programme pour la rivière des Outaouais, le train léger et les autres choses comme le logement abordable? »

— Une citation de  Jim Watson, maire d'Ottawa

Les bassins de rétentions que la Ville veut construire pour compléter le Plan d'action de la rivière des Outaouais devraient coûter 195 millions de dollars au total, soit 65 millions par ordre de gouvernement.

Ottawa est prêt à payer sa part et les libéraux provinciaux ont déclaré dans le budget de jeudi dernier qu'ils étaient prêts à payer la leur. L'engagement libéral s'est donc transformé en promesse électorale.

Le maire Watson a tout de même confiance que le projet obtiendra l'appui des différents chefs.

« Les trois chefs de parti provincial appuient notre Plan d'action pour la rivière des Outaouais, et ça, c'est de bonnes nouvelles [sic]. Mais c'est nécessaire pour nous autres, de convaincre le gouvernement, le nouveau gouvernement, de mettre ce projet dans leur budget pour 2014.  »

— Une citation de  Jim Watson, maire d'Ottawa

Le maire d'Ottawa veut aussi vérifier si les chefs sont prêts à s'engager à long terme dans le financement de la phase II du train léger.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !