•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Glissement de terrain en Afghanistan : le bilan pourrait atteindre 2700 morts

Des villageois sur le site du glissement de terrain dans la province de Badakhshan

Des villageois sur le site du glissement de terrain dans la province de Badakhshan

Photo : ? Stringer Afghanistan / Reuter

Associated Press

Les secouristes afghans et des centaines de bénévoles ont utilisé des pelles et même leurs mains nues pour creuser dans la terre et la boue, samedi, afin de retrouver des survivants ou les corps de leurs proches emportés par un important glissement de terrain survenu vendredi dans le nord-est de l'Afghanistan.

Le bilan des morts et des disparus varie entre 350 et 2700 alors que les autorités tentent d'obtenir des renseignements précis. La crainte d'un nouveau glissement complique les recherches et, comme les habitants et les maisons balayées sont enterrés sous plusieurs mètres de terre, il sera probablement impossible de récupérer les dépouilles.

En visite dans la région samedi, Mohammad Karim Khalili, l'un des deux vice-présidents du pays, a en effet déclaré que la coulée de boue servirait de tombeau aux victimes puisque les secouristes n'étaient pas en mesure de les retirer du sol.

L'ONU avait annoncé, vendredi, que la catastrophe avait coûté la vie à au moins 350 personnes alors que le gouverneur provincial a révélé qu'environ 2000 résidents manquaient à l'appel.

Samedi, l'Organisation internationale pour les migrations a affirmé que, selon l'information qu'elle avait recueillie auprès du gouvernement et des leaders de la province, le glissement de terrain avait fait 2700 morts ou disparus.

La confusion entourant le bilan s'explique en partie par le fait que les autorités ne peuvent dire avec certitude combien de personnes vivaient dans les quelque 300 maisons détruites et combien se trouvaient à leur domicile au moment du désastre.

 

International