•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Basse-Côte-Nord : l'absence d'Internet haute vitesse dénoncée

Le député de Manicouagan, Jonathan Genest-Jourdain

Le député de Manicouagan, Jonathan Genest-Jourdain

Radio-Canada

Le député néodémocrate de Manicouagan, Jonathan Genest-Jourdain, dénonce l'absence de couverture Internet haute vitesse en Basse-Côte-Nord.

Selon lui, le service pourrait améliorer l'accès aux activités de formation et de télémédecine au centre de santé de la région.

M Genest-Jourdain espère qu'une partie de l'investissement de 305 millions de dollars, annoncé par le gouvernement fédéral dans son dernier budget pour améliorer l'accès à Internet haute vitesse en région éloignée, sera consacrée à la Basse-Côte-Nord.

Il va falloir qu'il y ait une attention qui soit portée [...] à la possibilité pour les citoyens d'avoir accès à Internet dans les communautés éloignées. Je pense, entre autres, à Blanc-Sablon, où le service est plus ou moins fiable. L'Internet haute vitesse n'est pas disponible même pour les grandes institutions.

Jonathan Genest-Jourdain

Accueil favorable du saut en politique de Michèle Audette

Le néo-démocrate a par ailleurs salué le saut en politique de Michèle Audette, présidente de l'Association des femmes autochtones du Canada, qui briguera l'investiture du Parti libéral du Canada dans Manicouagan.

D'après M. Genest-Jourdain, une plus grande présence des Premières Nations en politique est non seulement souhaitable, mais nécessaire.

Le député a confirmé qu'il sera candidat dans Manicouagan aux prochaines élections fédérales de 2015.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Économie