•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sauvés par Price et Subban

P.K. Subban et Francis Bouillon célèbrent un but

P.K. Subban et Francis Bouillon célèbrent un but.

Photo : La Presse canadienne / Elise Amendola

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

BOSTON - Hué pendant tout le match et ciblé par les joueurs des Bruins, P.K. Subban a répliqué de la plus noble des façons. Son deuxième but du match, en prolongation, a permis au Canadien d'arracher le premier match de la série.

Un texte de Guillaume LefrançoisTwitterCourriel

Le Canadien a vaincu les Bruins 4-3 en deuxième période de prolongation pour prendre une avance de 1-0 dans cette série de deuxième tour, jeudi.

Subban a profité d'une passe d'Andrei Markov après une mise au jeu gagnée par Tomas Plekanec pour décocher un puissant tir frappé de la ligne bleue, 7 secondes après le début d'un avantage numérique, à 4 min 17 de la cinquième période. Matt Bartkowski était au banc des pénalités pour avoir accroché un Dale Weise hargneux devant le filet des Bruins.

« C'est son genre de série, a commenté Francis Bouillon à propos de Subban. Il aime ça quand c'est intense. C'est sa game. »



Avec ce tir, Subban a annihilé une domination évidente des Bruins, auteurs de 51 tirs contre 33 par le Canadien. Carey Price, avec 48 arrêts, dont plusieurs spectaculaires, est celui qui a permis au débat de s'étirer jusque-là.  

« L'important, c'est d'avoir trouvé une façon de gagner. Il y a beaucoup de points de positifs. Carey Price, qui a été extraordinaire. L'avantage numérique a marqué deux buts. Mais on manquait de synchronisme. On a joué comme une équipe qui n'avait pas joué depuis 10 jours. », a noté Michel Therrien, au sujet de la longue pause du Canadien depuis la fin du premier tour.

Les Bruins n'abandonnent pas

Les séries 2014 ont été marquées par un nombre incalculable de remontées, et les Bruins y ont contribué. Menés 2-0 après 40 minutes et 3-2 en fin de troisième période, ils ont chaque fois remonté la pente.

Reilly Smith a ressuscité le TD Garden en début de troisième période quand son tir s'est frayé un chemin entre trois joueurs pour déjouer Carey Price. À peine trois minutes plus tard, Torey Krug créait l'égalité d'un boulet imparable. L'élan des Bruins était tel que Michel Therrien a jugé bon d'utiliser son temps d'arrêt pour calmer ses hommes.

Le jeu s'est alors équilibré et, à l'issue d'une énième présence de qualité du trio de Lars Eller en zone adverse, Francis Bouillon a trouvé le fond du filet pour redonner l'avance au CH. Mais Johnny Boychuk a ajouté à cette troisième période folle en forçant la tenue de la prolongation avec 1 min 58 s à écouler avant la sirène.

Mais après le deuxième but de Subban, aucune remontée n'était envisageable. « On ne panique pas, c'est seulement le premier match, a dit l'entraîneur des Bruins Claude Julien. J'ai aimé notre performance. On perdait 2-0 et on est revenus. »

Vanek au neutre

Par ailleurs, on notera que Thomas Vanek a possiblement connu son pire match depuis son arrivée à Montréal. Totalement invisible, à l'image de David Desharnais et Max Pacioretty, ce trio n'a rien généré pour le Canadien. Vanek a été un des quatre joueurs du Tricolore à ne pas tirer sur Rask dans la rencontre.

La situation était telle que l'Autrichien a même effectué quelques présences dans le quatrième trio, pendant que Dale Weise le remplaçait aux côtés de Desharnais et de Pacioretty. Pas exactement le type de réunion que Vanek s'attendait à avoir avec son ancien coéquipier des Sabres Daniel Brière...

« Il est en pleine forme. On a essayé de trouver des combinaisons pour nous faire gagner », a mentionné Therrien, sans trop vouloir entrer dans les détails.

Il faudra attendre au deuxième match, samedi après-midi, pour voir ce que Therrien envisage comme solution, puisque le pilote du CH a donné congé à ses troupes pour vendredi.

À noter

  • Le Canadien saluait le retour au jeu de l'attaquant Travis Moen, qui avait subi une commotion cérébrale lors de la dernière visite du Canadien à Boston le 24 mars. Michaël Bournival a été laissé de côté.
  • Therrien n'a apporté aucun changement à la défense, si bien que Jarred Tinordi et Douglas Murray ont été laissés de côté.
  • Du côté des Bruins, l'attaquant Daniel Paillé était de retour au jeu, après avoir raté le dernier match de la saison et le premier tour. Le Franco-Ontarien a pris la place du Québécois Jordan Caron dans la formation.
Séries 2014; Section spéciale

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !