•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bibliothèques de Montréal réservées aux ados pour un soir

Des jeunes participant à une séance de jeux de société dans une bibliothèque de Montréal.

Des jeunes participant à une séance de jeux de société dans une bibliothèque de Montréal.

Photo : Ville de Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Vendredi 2 mai, 22 bibliothèques de Montréal, soit près de la moitié des établissements de la ville, fermeront leurs portes aux adultes pour une soirée spéciale ados, de 18 h à 23 h.

L'activité est organisée en collaboration avec le Festival littéraire international de Montréal Metropolis bleu et les Amis de la Bibliothèque de Montréal.

Jeux, rencontres et même bouffe sont prévus sur place

Au programme : jeux vidéo et jeux de société, parties de ping-pong et autres jeux de table, ateliers (fabrication de bijoux, création de graffitis, confection de cadeaux gourmands et de petits gâteaux, beauté, scrapbooking, slam, breakdance, manga, etc.) et rencontres d'auteurs. 

Par exemple, à la bibliothèque Robert-Bourassa, les jeunes pourront rencontrer Bryan Perro, l'auteur de la série à succès Amos Daragon devenu libraire et éditeur.

Les ados affamés pourront même manger sur place, fait rare dans les bibliothèques.

Casser l'image de lieu poussiéreux et austère

Ce type d'initiative, qui en est à sa deuxième année, s'inscrit dans l'évolution du mandat des bibliothèques. Selon Ivan Filion, chef de division à la direction associée des Bibliothèques de Montréal, les bibliothèques ont longtemps souffert d'une image stéréotypée de lieu sévère et austère.

Elles se veulent désormais des « lieux de rencontre conviviaux, au cœur des quartiers, où l'on va pour bouquiner, mais aussi pour la vie sociale et pour apprendre, toujours avec une notion de plaisir ».

À preuve, le fonds documentaire inclut des jeux, des disques et des films, en plus des livres. 

Il faut démystifier le lieu, attirer des jeunes pour leur faire découvrir l'offre des bibliothèques.

Une citation de :Ivan Filion, chef de division à la direction associée des Bibliothèques de Montréal

Une stratégie gagnante?

Selon M. Filion, le concept fonctionne, et les bibliothécaires remarquent que les jeunes qui n'étaient jamais allés à la bibliothèque auparavant reviennent fréquenter les établissements par la suite.

Il est difficile cependant d'appuyer ces observations par des statistiques : la fréquentation des bibliothèques est libre. Mais, de façon générale, le prêt est en augmentation constante dans les bibliothèques de la ville depuis trois ou quatre ans.

Et plus de 75 % des 10-14 ans de Montréal, soit 40 000 jeunes, possèdent une carte de bibliothèque.

Mais M. Filion souligne qu'il existe toujours un problème de décrochage et de persévérance scolaires. Il faut donc, selon lui, aller plus loin, notamment en renouvelant la campagne d'abonnement massif pour les élèves de première année du primaire et du secondaire de la CSDM, et en élargissant l'entente à d'autres commissions scolaires.

Un texte de Sophie Cazenave

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !