•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élargissement de l'autoroute Henri-IV : le projet à la case départ

Le RTC ne veut pas de voies réservées sur Henri-IV

Le RTC ne veut pas de voies réservées sur Henri-IV

Radio-Canada

Le ministre responsable de la région de la Capitale, Sam Hamad, se dit déçu de constater que le projet d'élargissement de l'autoroute Henri-IV n'est pas plus avancé.

Le ministre dit avoir constaté que le projet d'élargissement de l'autoroute ne fait pas déjà partie des priorités du ministère des Transports, comme le croyaient les libéraux.

Le dossier devra d'abord être inclus dans le Plan québécois d'infrastructures pour être réalisé, dit Sam Hamad. « Nous avons constaté que pour l'élargissement Henri-IV, il n'y a rien qui est prévu dans le PQI, le Plan québécois d'infrastructures, alors il faut qu'on le priorise pour qu'il soit dans le plan pour qu'on puisse le réaliser », affirme le ministre.

La réalisation du projet n'est pas compromise. Sam Hamad estime cependant que l'exercice prendra plus de temps qu'il ne l'aurait cru.

Sam Hamad évoque que les travaux sur Robert-Bourassa ont été longs à mettre en marche et que leur réalisation a pris trois ans et demi. Comme les travaux sur Henri-IV sont encore plus importants, l'échéancier pourrait difficilement être plus court.

Rappelons que le projet est cher au maire de Québec qui compte sur l'ajout de voies supplémentaires sur Henri-IV et sur le covoiturage pour diminuer les problèmes de congestion routière à Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Société