•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ouverture des bars jusqu'à 6 h : pas de projet pilote à Québec

Les heures d'ouverture des bars ne seront pas prolongées cet été.

Les heures d'ouverture des bars à Québec ne seront pas prolongées cet été.

Radio-Canada

La Ville de Québec n'a pas l'intention de s'engager dans un projet pilote pour prolonger les heures d'ouverture des bars, comme le fait la Ville de Montréal cet été.

L'attaché de presse du maire Labeaume, Paul-Christian Nolin, confirme que l'administration municipale n'a reçu aucune demande en ce sens de tenanciers de Québec.

Il estime qu'il est trop tôt pour envisager un tel projet pour la capitale, préférant commencer par scruter les résultats de l'expérience faite dans la métropole.

« On va commencer par regarder quels sont les résultats de l'étude du projet pilote à Montréal avant de faire quoi que ce soit à Québec. D'abord, le nightlife n'est pas tout à fait pareil », affirme M. Nolin.

L'idée de prolonger les heures d'ouverture des bars suscite un débat à Québec. Alors que des citoyens se disent inquiets, des propriétaires de bars font valoir qu'un tel projet stimulerait l'activité économique dans le secteur.

Denis Pelletier, vice-président d'Action promotion Grande Allée et propriétaire du Complexe Maurice, est ouvert à cette idée qui entraînerait, selon lui, « des retombées économiques et de nouveaux emplois ».

Des répercussions à la sortie des bars?

Certains tenanciers soutiennent également qu'étirer la sortie des bars jusqu'à 6 h pourrait notamment régler le problème de la disponibilité des taxis. Le président de la Table québécoise de la sécurité routière, Jean-Marie De Koninck, pense que le projet devrait éventuellement être testé à Québec pour vérifier s'il y aurait ou non une amélioration du transport à la sortie des bars.

Quant aux citoyens du secteur, plusieurs pensent qu'au contraire, les problèmes associés à la sortie des bars seraient accentués.

Alain Samson, président du Conseil de quartier Vieux-Québec-Cap-Blanc-Colline-Parlementaire, invite à la prudence. « C'est assez majeur, on parle de tapage nocturne, de vandalisme pour les biens, immeubles et propriétés, et d'indécence aussi, donc ça crée des comportements qui sont largement décriés », affirme-t-il.

À Montréal, 19 bars du centre-ville pourront accueillir des clients jusqu'à 6 h et vendre de l'alcool jusqu'à 5 h 30, fins de semaine comprises, entre le 12 juin et le 5 juillet.

Québec

Société