•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

David Lemelin attaque le Journal de Québec dans une vidéo humoristique

David Lemelin tente un retour à l'humour
David Lemelin tente un retour à l'humour Photo: Image tirée de la vidéo YouTube
Radio-Canada

L'ex-candidat à la mairie de Québec et ex-chef de Démocratie Québec David Lemelin a lancé une courte vidéo au ton humoristique dans laquelle il s'en prend au Journal de Québec.

Dans la vidéo, qui a été diffusée lundi sur le site YouTube, on peut voir David Lemelin personnifier un lecteur du Jaunal du Queubec.

On le voit, entre autres, utiliser des copies du quotidien pour effectuer toutes sortes de tâches, comme emballer des objets ou faire de la peinture.

David Lemelin se moque à plusieurs reprises du Journal de Québec dans cette vidéo. « En plus, il est écologique. Son papier, tout comme son contenu, est constamment recyclé », dit-il à un certain moment.

Joint par Radio-Canada, David Lemelin a refusé de commenter. Il s'est contenté de dire qu'il s'agit d'une vidéo humoristique et que celle-ci a été réalisée avec la collaboration de plusieurs mains. La vidéo est d'ailleurs signée par le collectif d'humoristes Prenez garde aux chiens.

David Lemelin se défend de régler ses comptes avec cette vidéo.

Quant au Journal de Québec, la direction ne commente pas le contenu de la vidéo.

Rappelons que lors de la dernière campagne électorale municipale, l'ex-candidat à la mairie avait décoché une flèche à l'endroit du Journal de Québec, sans le nommer, après que le quotidien eut révélé quelques jours avant le scrutin que David Lemelin avait obtenu une demande de pardon à la suite d'une condamnation pour voies de fait sur son ex-conjointe en 1993.

David Lemelin avait réagi en affirmant qu'il s'agissait d'une manœuvre médiatique orchestrée pour lui nuire. « On cherche à me diaboliser et à détruire ma réputation à 48 h du scrutin. Quel beau hasard, n'est-ce pas? C'est un coup bas et méprisant qui n'est pas à la hauteur du journaliste que j'ai fréquenté et pratiqué pendant 12 ans de ma vie professionnelle », avait-il dit.

Québec

Politique