•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Festival d'été : une entreprise lance un système de partage des laissez-passer

Foule au Festival d'été de Québec
Foule au Festival d'été de Québec Photo: Martin Labbé
Radio-Canada

Deux entrepreneurs de Québec veulent instaurer un système de partage des laissez-passer du Festival d'été de Québec (FEQ); ils  répondent ainsi à une demande qu'ils disent avoir constatée auprès des festivaliers.

Jonathan Parent et Francis Bédard ont lancé il y a quelques mois la plateforme Shareapass.com, dont l'objectif est de créer un pont entre les détenteurs de laissez-passer d'événements et ceux et celles qui voudraient les louer.

À l'aide de l'application, les utilisateurs peuvent louer leur laissez-passer à d'autres festivaliers lorsque ces derniers n'ont pas la possibilité, par exemple, d'en profiter tous les soirs.

« L'idée est toute simple : on a remarqué que de plus en plus de gens, dans un contexte événementiel, voulaient partager un laissez-passer, parce que bon, un événement, ça peut être sur plusieurs jours, mais ça peut être sur plusieurs intérêts aussi », précise Jonathan Parent.

Ce dernier explique que les détenteurs d'un laissez-passer peuvent s'inscrire sur le site Shareapass.com et indiquer quels soirs leur bracelet sera disponible. Ils fixent également le prix pour la location de leur laissez-passer.

Jonathan ParentJonathan Parent

Il n'y a pas d'échange d'argent en personne, précise Jonathan Parent. La transaction se fait en ligne entre le propriétaire et le locataire. Des frais de service de 7 % sont facturés à la fois au propriétaire et à celui qui loue le laissez-passer.

Par la suite, un lieu de rendez-vous est déterminé afin de permettre au locataire de récupérer le laissez-passer.

Jonathan Parent tient à préciser que l'application Shareapass.com n'a pas été mise au point pour servir à la revente de laissez-passer.

Il est interdit pour un propriétaire de louer son bracelet plus cher que la valeur totale du laissez-passer pour éviter la revente, dit-il. Les fondateurs de Shareapass.com disent aussi s'assurer que le bracelet sera bel et bien être rendu à son propriétaire.

« L'objectif, ce n'est pas de faire de la revente, c'est-à-dire de laisser complètement libre notre laissez-passer sans rester propriétaire. Le système offre dans le fond une sécurité », affirme Jonathan Parent.

Jonathan Parent et Francis Bédard ont mis sur pied une page Facebook vendredi dernier. Ils y font la promotion de leur plateforme. Ils disent être à la recherche d'au moins 5000 participants qui appuieraient la mise en service d'un tel système à l'occasion du FEQ.

Les deux entrepreneurs disent avoir eu des discussions avec la direction du FEQ. Cette dernière serait ouverte à l'idée, disent-ils.

Jonathan Parent dit aussi être en discussion avec les organisateurs d'autres événements à Toronto et à Montréal, pour établir le même genre de partenariats.

Québec

Société