•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba veut faciliter le changement de désignation sexuelle

Xavier Raddysh (droite) et Porsh Lachance (gauche) ne sont encore prêts à passer sur la table d'opération.

Le Manitoba veut faciliter le changement de désignation sexuelle

Photo : Ryan Hicks

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Manitoba a déposé un projet de loi qui permettrait de changer de sexe à l'état civil sur recommandation d'un médecin.

Les transgenres pourraient ainsi changer leur sexe sur leurs documents officiels sans avoir subi une opération chirurgicale.

S'il est approuvé, le projet de loi du ministre responsable du Bureau de l'état civil, Ron Lemieux, permettra aux Manitobains de changer plus facilement la désignation de genre sur les actes de naissance, les cartes de santé ou les certificats de mariage.

« Dans notre cas, l'élimination de l'exigence d'une chirurgie pour changer sa désignation sexuelle sur les documents gouvernementaux relève d'une question d'équité », a expliqué Ron Lemieux.

Non seulement les chirurgies coûtent cher, mais elles peuvent être extrêmement douloureuses.

Une citation de :Ron Lemieux, ministre responsable du Bureau de l'état civil

Plutôt que de subir une inversion sexuelle chirurgicale, une personne n'aurait qu'à faire une déclaration sous serment et fournir l'autorisation écrite d'un professionnel de la santé.

Puisque les mineurs n'ont pas le droit de subir une opération de changement de sexe au Canada, cette nouvelle loi permettra par exemple à Porsh Lachance, qui est âgé de 16 ans, de modifier ses papiers d'identité.

« On se sent dégoûté lorsque les gens pensent qu'on est quelqu'un qu'on n'est pas », raconte Porsh Lachance, qui est né avec le corps d'une femme.

Ron Lemieux a ajouté que les modifications apportées aux dossiers provinciaux apparaîtraient à la longue sur les documents régis par des lois fédérales, comme les passeports.

Si le projet de loi est adopté en juin, le Manitoba deviendra la deuxième province après l'Ontario à permettre un changement de sexe à l'état civil sans opération chirurgicale.

Le sujet est aussi à l'ordre du jour en Colombie-Britannique, en Alberta et au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !