•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Adoption : le gouvernement manitobain ouvrira ses archives

Adoption
Photo: Eric Audras
Radio-Canada

Le gouvernement manitobain s'apprête à ouvrir ses archives afin que des personnes adoptées puissent retrouver leurs parents biologiques.

En vertu d'un nouveau projet de loi, il sera désormais possible d'avoir accès à des documents vieux de 90 ans.

L'information sera disponible à moins qu'un parent biologique demande que les informations le concernant ne soient pas partagées.

Au Manitoba, les adultes adoptés et les parents ayant placé leur enfant en adoption peuvent s'inscrire au registre postadoption depuis 15 ans. Il était cependant impossible de consulter des documents antérieurs à mars 1999.

Le projet de loi de la ministre des Services à la famille, Kerri Irvin-Ross, vient élargir les sources d'information disponible.

Les changements que nous proposons permettront aux enfants de retrouver leurs parents biologiques.

Kerri Irvin-Ross, ministre des Services à la famille

Les Manitobains nés après 1925 et adoptés auront désormais le droit de consulter leur acte de naissance et/ou un résumé écrit des détails de l'adoption. Les actes de naissance d'enfants manitobains ayant été adoptés dans d'autres provinces canadiennes seront feront aussi partie des recherches.

Le nom des parents adoptifs ne sera jamais dévoilé.

Le projet de loi prévoit d'ailleurs une période d'un an pour permettre aux personnes concernées de communiquer avec le service de registre postadoption avant que l'information devienne disponible.

Dans le cas de décès d'un parent, les documents relatifs à l'adoption seront disponibles un an après sa mort.

La province a indiqué qu'elle n'imposera aucun frais pour l'accès aux documents.

La Colombie-Britannique, l'Alberta, l'Ontario, Terre-Neuve-et-Labrador et le Yukon ont tous déjà des registres d'adoption ouverts au public.

Manitoba

Politique