•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charlotte Robillard-Millette, un diamant brut

Reportage de Justine Boutet
Radio-Canada

Le tennis est plus qu'une passion pour Charlotte Robillard-Millette. « Je pense que c'est naturel, dit-elle. Mes parents me disent que dès que j'ai pris la raquette, on dirait que je savais déjà comment frapper. »

Un texte de Justine BoutetTwitter<Courriel

La raquette, elle la manie depuis l'âge de 4 ans, inspirée par son grand frère. Elle ne l'a jamais lâchée depuis.

Aujourd'hui, elle représente l'un des plus beaux espoirs au pays.

Charlotte Robillard-Millette occupe le 212e rang mondial au classement junior ITF (Fédération internationale de tennis). À sa première année au Centre national d'entraînement à Montréal, elle connaît une progression fulgurante.

En décembre, elle a remporté l'Orange Bowl chez les 16 ans et moins. Le prestigieux tournoi, organisé chaque année en Floride, a servi de tremplin à plusieurs grands noms de ce sport, dont Roger Federer.

« Sa victoire à l'Orange Bowl lui a donné beaucoup de confiance en ses capacités, croit son entraîneur Ralph Platz. Elle sait qu'elle fait partie des meilleures joueuses au monde dans sa catégorie d'âge. Pour nous, c'est un indice qu'elle pourra avoir une carrière chez les pros. »

Dans les traces d'Eugenie

Au début avril, du haut de ses 15 ans, elle a fait la loi au Championnat canadien 18 ans et moins. Un exploit qu'avait réalisé une certaine Eugenie Bouchard...

Charlotte suit d'ailleurs ses traces. Les ressemblances sont nombreuses et vont bien au-delà du gabarit et de la longue crinière blonde.

« Tout est dans l'attitude, dit Ralph Platz. Charlotte et Eugenie sont toutes deux très combatives et déterminées. Leur désir de gagner des matchs est plus fort que tout. »

Charlotte Robillard-MilletteCharlotte Robillard-Millette

« Quand j'entre sur le terrain et que je veux vraiment gagner, je vais gagner, ajoute Charlotte. Je vais tout faire pour gagner. Je vais me battre. Si les choses vont mal, je vais essayer d'autre chose. Je vais tout faire pour déconcentrer l'adversaire. Peu importe ce que je vais faire, je vais gagner. »

Et au-delà des traits de personnalité, Charlotte possède un atout qu'Eugenie n'a pas : elle est gauchère.

« Même moi, quand je joue contre une gauchère, je me dis : "oh non! Pas aujourd'hui!" Au service, comme dans nos plans de jeux, il faut changer (son approche) parce que la personne est gauchère. Donc moi je trouve que c'est un super avantage. Il n'y a presque pas de gauchères sur le circuit. »

Son talent, c'est au pays qu'elle veut le développer... comme l'ont fait les Raonic, Pospisil et Bouchard à son âge.

« Moi je pense que c'est la façon d'y arriver, estime Charlotte. C'est sûr qu'on peut payer des milliers de dollars pour aller s'entraîner en Floride ou n'importe où dans le monde. Mais je trouve qu'ici (à Montréal) c'est super bien. (Tennis Canada) a bien organisé ça pour les meilleurs joueurs du Canada. On a notre place ici. »

Son ascension ne fait que commencer... une étape à la fois. La prochaine sera de se qualifier pour un grand chelem junior.

À 15 ans seulement, Charlotte Robillard-Millette peut se permettre de rêver aux plus hauts sommets.  

Charlotte Robillard-MilletteCharlotte Robillard-Millette

Tennis

Sports