•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Exploration d'Anticosti : Dominic Champagne réclame un débat public

En 1979, l'incendie d'un train transportant des produits dangereux a forcé l'évacuation des résidents de Mississauga, en Ontario.

Radio-Canada

Le dramaturge et metteur en scène Dominic Champagne réclame un débat public sur l'exploration pétrolière sur l'île d'Anticosti.

Profitant du Jour de la terre pour « marquer le coup », le militant québécois a invité mardi le nouveau gouvernement Couillard à la prudence, espérant que le Parti libéral entamera des études environnementales préalablement à l'exploration du sous-sol anticostien.

« On a tendance à banaliser les impacts de l'exploration », croit le dramaturge, estimant que cette phase doit faire l'objet d'un débat « démocratique, rigoureux, et scientifique ».

Dans une entrevue au Téléjournal midi, M. Champagne a rappelé qu'il y a 40 ans, le gouvernement libéral dirigé par Robert Bourassa avait procédé à l'achat de l'île en expropriant les « intérêts privés qui étaient propriétaires de l'île au nom de la défense de l'intégrité du territoire ».

Selon le metteur en scène, cette notion prend une nouvelle mesure à l'ère des changements climatiques.

« La communauté scientifique du monde [...] implore les gouvernements de désinvestir dans les combustibles fossiles alors que notre gouvernement est en train de nous mettre devant le fait établi qu'il faut s'investir sous le prétexte qu'on va investir 100 millions pour tirer 45 milliards [de barils de pétrole] », dit-il au sujet de la participation financière de 115 millions de dollars aux programmes d'exploration promise par le gouvernement Marois.

Dominic Champagne martèle que la preuve reste à faire qu'il est raisonnable et viable d'aller exploiter le pétrole de l'île d'Anticosti dans un contexte de changements climatiques.

« La raison nous implore de nous désengager du pétrole. À moyen terme, il va falloir le faire », soutient-il.

Le metteur en scène revient de l'île où il a tourné Anticosti : la chasse au pétrole extrême, un documentaire dans lequel il va à la rencontre des habitants. Il estime que Québec a évacué l'idée d'impliquer des Anticostiens dans la réflexion menant à la décision de lancer des programmes d'exploration et éventuellement d'exploitation.

Le documentaire sera à l'affiche le 2 mai à Québec et le 5 mai à Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Environnement