•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accessibilité : des progrès qui se font attendre

Personne en fauteuil roulant.

Personne en fauteuil roulant.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les consultations publiques sur l'accès aux édifices pour les personnes à mobilité réduite soulèvent des interrogations sur les progrès accomplis, alors que l'accessibilité de tous les édifices publics de l'Ontario doit être assurée d'ici 2025.

Les rencontres tenues à Ottawa, à Toronto, à London et à Thunder Bay la semaine dernière laissent croire que les défis demeurent de taille.

Pour Tracy Hurlbert, les problèmes d'accessibilité sont bien concrets.

« Plusieurs établissements s'affichent comme accessibles simplement parce qu'il y a une rampe d'accès, mais la salle de bain est au sous-sol et les escaliers sont inaccessibles », souligne-t-elle.

La doyenne de la Faculté de droit de l'Université de Toronto, Mayo Moran, affirme qu'il est important d'éveiller les consciences aux besoins des personnes à mobilité réduite.

« Il faut se mettre dans la peau des gens qui n'ont pas la même mobilité que nous. »

Mayo Moran s'interroge de plus sur la façon dont la loi adoptée en 2005 sera mise en application.

Les dernières consultations en ligne sur l'accessibilité ont lieu mardi.

Avec le reportage de Claude Gagnon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario