•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver tient à ses arbres

Un trottoir bordé d'arbres à Vancouver.

Vancouver plante des milliers de nouveaux arbres chaque année, mais sont couvert forestier a diminiué de 5 % depuis 1995.

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Vancouvérois ne peuvent plus couper les arbres en santé qui se trouvent sur leur terrain. Le conseil municipal a résilié le règlement qui leur permettait de couper un arbre en santé par année.

Désormais, les propriétaires fonciers peuvent seulement couper un arbre sur leur terrain s'il pose un danger, s'il est mort ou malade, s'il se trouve sur l'empreinte d'un bâtiment qui doit être construit, ou s'il obstrue les systèmes de drainage, d'égouts ou les services publics. Le conseil municipal de Vancouver note qu'il accorde ainsi son règlement à celui des autres municipalités de Metro Vancouver.

Le saviez-vous ? :

  • Le couvert forestier représente à 18 % du territoire de Vancouver.
  • 62 % du couvert forestier de Vancouver se trouve sur des propriétés privées.
  • La forêt urbaine de Vancouver comprend environ 140 000 arbres situés le long des rues, 300 000 arbres situés dans les parcs et un nombre inconnu d'arbres situés sur des propriétés privées.
  • La forêt urbaine joue un rôle important au niveau environnemental et social, elle permet de nettoyer l'air, d'absorber l'eau de pluie, d'entreposer du carbone, de service d'habitat pour la faune, et d'améliorer la santé et le bien-être des citoyens.
  • 28 % des arbres de vancouver sont des cerisiers et des pruniers et 24 % sont des érables. 

Une nouvelle stratégie pour la forêt urbaine

Les conseillers de Vancouver ont également adopté une nouvelle stratégie pour la forêt urbaine afin de protéger le couvert forestier de la ville. « La stratégie pour la forêt urbaine permettra une approche claire et équilibrée pour protéger, améliorer, et entretenir notre forêt urbaine. Nous nous rapprocherons ainsi de notre objectif de devenir la ville la plus verte [au monde] d'ici 2020 », a déclaré le maire de Vancouver, Gregor Robertson par voie de communiqué.

Vancouver plante des milliers de nouveaux arbres chaque année, mais son couvert forestier a diminué de 4,5 % depuis 1995. Selon la Ville de Vancouver, 96 % des arbres perdus étaient situés sur des propriétés privées.

Au cours des 20 dernières années, 23 490 arbres matures et en santé ont été coupés sur des terrains privés. Près de la moitié de ces arbres ont été coupés en faisant appel au règlement qui permettait la coupe d'un arbre en santé par année. C'est l'équivalent de cinq arbres matures et en santé d'abattus par jour au cours de cette période.

La Ville de Vancouver a planté environ 11 00 arbres depuis 2010 et veut en planter 150 000 d'ici 2020 le tout dans le but de freiner la perte de son couvert forestier. L'objectif de la municipalité est d'augmenter son couvert forestier de 4 % d'ici 2055.

Défense de couper

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !