•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Irak ferme la prison d'Abou Ghraib

Une image d'un détenu de la prison d'Abou Ghraib publié par le Washington Post en 2004.

Une image d'un détenu de la prison d'Abou Ghraib publié par le Washington Post en 2004.

Photo : La Presse canadienne / Anonymous

Radio-Canada

La prison d'Abou Ghraib en Irak, de triste réputation, ferme ses portes. Le ministère irakien de la Justice a annoncé mardi que la mesure a été prise pour des raisons de sécurité, sans préciser si cette fermeture était temporaire ou définitive.

Les 2400 prisonniers ont été transférés dans d'autres établissements du centre et du nord du pays.

La prison d'Abou Ghraib s'est rendue célèbre en 2004 pour les abus des soldats américains envers leurs prisonniers (Nouvelle fenêtre). Les photos montrant des détenus irakiens humiliés et frappés avaient alors fait le tour du monde.

À l'époque de Saddam Hussein, la prison était reconnue pour les tortures qu'y infligèrent ses hommes : 4000 prisonniers y sont morts.

Abou Ghraib est située entre Bagdad et Fallouja, une ville tombée en janvier dernier aux mains d'insurgés, dont des jihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL).

En juillet 2013 (Nouvelle fenêtre), des centaines de détenus s'étaient échappés de cette prison lors d'une attaque revendiquée par l'EIIL.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International