•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crues printanières : les cours d'eau de l'Outaouais sous surveillance

Une importante quantité de glace est présente sur la rivière Rouge.

Photo : Denis Babin

Radio-Canada

La région de l'Outaouais, jusqu'ici épargnée par les inondations qui ont lieu ailleurs au Québec et en Ontario, reste sous surveillance.

Certaines communautés le long de la rivière de la Petite Nation sont aussi en mode préventif et surveillent de près les probabilités d'averses et la température des prochains jours.

Selon le directeur du Service de sécurité incendie de Saint-André-Avellin, Jean-Pierre Malette, le niveau du cours d'eau a augmenté de près d'un mètre au cours des derniers jours, en raison de la forte pluie. Pour le moment, quelques champs sont inondés, mais la situation n'est toutefois pas alarmante.

M. Malette ajoute que le niveau de la rivière est élevé près du pont du Portage, qui sépare Saint-André-Avellin et Papineauville.

Une femme âgée, dont la santé est fragile et qui demeure seule le long du chemin Ladouceur, a d'ailleurs été évacuée par mesure préventive. Sa résidence n'a pas encore été inondée et des sacs de sable ont été installés.

Dame nature coopère

D'ailleurs, Hydro Météo note que le niveau des cours d'eau de l'Outaouais augmente de façon moins prononcée qu'ailleurs au Québec.

Même si on a hâte que la neige soit derrière nous, pour l'augmentation du niveau des rivières, c'est favorable, parce que les précipitations tombées sous forme de neige n'alimenteront pas tout de suite la hausse du débit des rivières.

Sabrina Cardin-Ouellette, l'hydrologue chez Hydro Météo

Le temps froid pourrait favoriser la chute de précipitations sous forme de neige plutôt que sous forme de pluie, explique l'hydrologue Sabrina Cardin-Ouellette.

La rivière Rouge se fait aussi menaçante

À Grenville-sur-la-Rouge, une municipalité des Basses-Laurentides située près de la région de l'Outaouais, le niveau de la rivière Rouge est particulièrement élevé.

Aucune évacuation n'est nécessaire pour l'instant, mais la situation pourrait empirer mercredi soir ou jeudi matin.

Le ministère de la Sécurité publique du Québec rapporte que le débit de la rivière Rouge, en amont de la chute McNeil, est de 507,50 m3/s, alors que son seuil d'inondation mineure est de 520 m3/s. Grâce à la température qui s'est refroidie, le débit de la rivière est toutefois moins élevé que ce qui était précédemment anticipé.

Avec les informations de Denis Babin, Geneviève Garon et Patrick Pilon.

Ottawa-Gatineau

Environnement