•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résidents de Kitimat votent contre le projet Northern Gateway

Le pipeline Northern Gateway se rendrait jusqu'à Kitimat, en C.-B.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

Les résidents du district de Kitimat, en Colombie-Britannique, ont rejeté à plus de 58 % le projet de pipeline Northern Gateway.

Ils étaient invités samedi à se prononcer sur le projet de 6,5 milliards de dollars par la voie d'un plébiscite non exécutoire.

Plus de 3000 personnes ont pris part au vote et 1793 (58,4 %) d'entre elles se sont prononcées contre la construction des deux oléoducs devant transporter du pétrole entre Bruderheim, en Alberta, et Kitimat, en Colombie-Britannique.

« Ce n'est pas une surprise », a déclaré la mairesse de la ville, Joanne Monaghan. « Nous savons maintenant ce que pensent nos citoyens et la démocratie, c'est cela », a-t-elle ajouté.

Les résultats du vote feront l'objet de discussions lors de la rencontre du conseil municipal du district de Kitimat, lundi soir.

Le conseil municipal du district de Kitimat ne s'est pas encore exprimé sur le projet, mais les conseillers avaient promis de permettre aux citoyens de se prononcer après que la commission fédérale d'examen environnemental eut recommandé l'approbation du projet en décembre dernier.

La compagnie Enbridge doit toutefois se plier à plus de 200 conditions.

Soutien partiel au projet, selon Enbridge

L'entreprise souligne néanmoins que le plébiscite montre qu'une partie de la population soutient son projet d'oléoducs et qu'elle entend poursuivre ses efforts dans les prochains mois.

Le vote risque d'avoir des répercussions au-delà de Kitimat. Des environnementalistes, dont un directeur de campagne de ForestEthics, Ben West, souhaitent la tenue d'un référendum provincial sur la question.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Adrian Dix, estime pour sa part qu'un plébiscite à l'échelle provinciale n'est pas une option réaliste.

Aucun représentant du gouvernement de la Colombie-Britannique n'a pu réagir dimanche sur l'idée de voir un tel référendum organisé.

La décision du gouvernement fédéral relative au projet Northern Gateway est attendue d'ici juin prochain.

Or noir à vendre. Consultez notre dossier.

Société