•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lac-Mégantic : une 40e victime identifiée

Lac-Mégantic :une 40e victime identifiée
Geneviève Proulx

Une 40e victime de la tragédie de Lac-Mégantic a été formellement identifiée par le coroner investigateur. Il s'agit de Jimmy Sirois, 30 ans.

Cette quarantième identification met un terme aux travaux d'identification des victimes réalisés par le Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale et par le Bureau du coroner. Malgré les expertises et les collaborations avec des laboratoires étrangers dont aux États-Unis et en Bosnie-Herzégovine, les moyens scientifiques actuellement disponibles ne permettent pas d'identifier les restes des sept autres victimes. 

« Nous sommes satisfaits du travail qui a été fait. D'un point de vue scientifique, ce sont des analyses qui étaient extrêmement exigeantes. C'était un défi colossal au niveau scientifique. Pour nous, d'en avoir identifié 40 sur 47, d'un point de vue scientifique, c'est satisfaisant », soutient la porte-parole du coroner, Geneviève Guilbault. 

Ces travaux consistaient essentiellement à analyser des fragments et des restes humains fortement altérés par l'intensité du brasier auquel ils ont été exposés, rendant impossible l'identification de toutes les personnes mortes lors de l'incendie. 

null

Des jugements du tribunal confirment le décès des victimes qui n'ont pu être identifiées et permettent au coroner de procéder à l'investigation des 47 décès. Par conséquent, l'identité des 47 victimes est désormais disponible sur le site Internet du Bureau du coroner.

La dernière identification remontait au 29 août. Il s'agissait de la jeune Alyssa Charest Bégnoche, qui était âgée de quatre ans.

Libération des victimes

Les expertises étant terminées, les restes humains qui n'ont pu être identifiés seront libérés collectivement par le coroner. Des discussions sont présentement en cours entre le Bureau du coroner, les proches des personnes décédées et le curé de la paroisse de Lac-Mégantic quant au moment et à la façon dont les restes seront rendus à la communauté.

Le curé de la paroisse, Steve Lemay, assure que les souhaits des familles seront respectés. « On avait évoqué l'idée que les restes soient inhumés au cimetière paroissial. Maintenant, il faut valider ça avec la famille. On ne fera rien sans leur parler », explique-t-il. Une rencontre aura lieu en mai pour prendre une décision finale à ce sujet.

Cette annonce représente une nouvelle étape pour les familles de ces disparus. « La réponse n'est peut-être pas celle qu'on souhaitait sauf que là, il y a une réponse et ça va permettre aux familles d'avancer, de faire un pas de plus et de cesser cette attente qui durait depuis juillet dernier », croit-il.

Investigations à compléter

L'identification des victimes de l'incendie constituait une première étape du travail d'investigation du coroner, dont le mandat est aussi de rechercher les causes et les circonstances des décès et de formuler, s'il y a lieu, des recommandations pour éviter des décès semblables. Lorsque ses investigations seront complétées, les conclusions du coroner seront rendues publiques.

Estrie

Justice et faits divers