•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois infractions que les policiers tolèrent à vélo

contravention à vélo-SPVM

Photo : RC

Radio-Canada

Les policiers montréalais tolèrent que les cyclistes parlent au téléphone avec un seul écouteur de leur système mains libres. Cela fait partie des quelques infractions au Code de la sécurité routière que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) se permet de ne pas appliquer à la lettre.

Un texte de Thomas GerbetTwitterCourriel

Avec le retour progressif de nombreux cyclistes dans les rues de la métropole, les policiers ont tenu une opération de sensibilisation pour rappeler les règles de sécurité, mais aussi leur façon de les appliquer.

Les écouteurs

« On tolère un écouteur », nous apprend Nathalie Valois, responsable de la sécurité à vélo au SPVM. « On sait que les cyclistes, autant que les automobilistes, circulent avec leur cellulaire. Alors, on tolère un écouteur si on sait qu'il est relié à un cellulaire », précise-t-elle.

À Montréal, une collision sur trois impliquant un cycliste est liée à la distraction ou l'inattention.

Amende prévue par la loi pour ce genre d'infraction : 52 $.

L'arrêt

« À l'arrêt, on entend les gens dire qu'il faut absolument poser le pied par terre, mais ce n'est pas une règle que nous, on va appliquer à la lettre », explique la responsable de la sécurité à vélo au SPVM. « Ce qu'on veut, c'est que le cycliste regarde à gauche et à droite et qu'il ait ralenti considérablement. »

Amende prévue par la loi : 37 $ et trois points d'inaptitude.

Phares et réflecteurs

Le Code de la sécurité routière exige un phare blanc à l'avant et un feu rouge à l'arrière, en plus des réflecteurs. Une collision sur cinq impliquant un vélo se produit la nuit à Montréal.

Nathalie Valois souligne que, pour le moment, le SPVM mise surtout sur la prévention dans le domaine, en remettant des petites lumières gratuitement aux cyclistes.

Amende prévue par la loi : 37 $.

Les rapports entre policiers et cyclistes sont l'objet de plusieurs tensions ces dernières années. Certains agents sont accusés de faire du zèle (Nouvelle fenêtre), d'autres d'être trop tolérants.

Société