•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maires accueillent les nouveaux élus

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Jean-Denis Girard et Yves Lévesque

Le député Jean-Denis Girard en compagnie du maire de Trois-Rivières Yves Lévesque

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les maires des villes de la Mauricie feront affaire pour les quatre prochaines années avec des députés membres du gouvernement, plutôt que de l'opposition.

Les cinq circonscriptions de la Mauricie sont désormais représentées par des députés libéraux. Au Centre-du-Québec, les quatre circonscriptions seront représentées par des députés caquistes.

Le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque se réjouit de l'élection de Jean-Denis Girard dans la circonscription de Trois-Rivières. « Je le connais bien, il va faire un bon député. Il connaît les dossiers, on a une bonne affinité : nos dossiers vont avancer rapidement. »

À Shawinigan, le maire Michel Angers envisage lui aussi avec optimisme sa collaboration avec le nouvel élu, Pierre Giguère. « Qui plus est, c'est un ancien conseiller municipal avec qui j'ai eu la chance de collaborer dans les quatre dernières années, et avec qui j'ai eu une excellente relation. »

Un optimisme partagé

Les intervenants économiques de la région partagent l'optimisme des maires.

On dit ne pas craindre la disparition du fonds de diversification, une initiative péquiste prévue pour compenser la fermeture de Gentilly-2. Certains auront même des propositions pour le nouveau gouvernement.

Le président de la Chambre de commerce et d'industrie du Cœur-du-Québec Jean-Guy Doucet suggère entre autres de rendre permanent le fonds de diversification.

Son idée ? « Comme 80 % des fonds sont des prêts, quand les gens vont rembourser, que l'argent revienne et serve à nouveau au développement. »

Parmi les promesses libérales, Jean-Guy Doucet attend surtout avec impatience le retour du plan Nord. Un projet, dit-il, qui saura profiter à la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !