•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coderre tourne la page de la charte

Denis Coderre

Denis Coderre

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, ancien député libéral fédéral, se réjouit que le nouveau gouvernement libéral soit majoritaire. Il y voit un gage de stabilité. Le maire est aussi content de passer à autre chose à propos de la charte des valeurs.

M. Coderre, qui s'est prononcé ouvertement contre la charte du Parti québécois au cours des derniers mois, estime que ce projet a divisé la population.

La façon dont certaines choses sont sorties, ce n'était pas correct. Ce n'était pas acceptable. Alors pour moi, on passe à un autre appel.

Une citation de :Denis Coderre

Le maire dit qu'il est prêt à travailler avec le nouveau gouvernement. « Je constate qu'il est majoritaire et que ses propos reflètent ce que nous voulions, nous, au niveau municipal. » L'important, maintenant, est d'assurer les suivis et de concrétiser les projets municipaux, ajoute-t-il.

S'il y a un mot qui ressort de cette élection, c'est "stabilité".

Une citation de :Denis Coderre

Le maire a déjà demandé à M. Couillard que tous les projets de loi concernant Montréal qui avaient été déposés sous le gouvernement de Pauline Marois puissent à nouveau être présentés à l'Assemblée nationale. Il fait notamment référence au projet de loi 73 sur la création du poste d'inspecteur général de la Ville de Montréal.

Une « loi de Montréal » attendue d'ici deux ans

M. Coderre attend beaucoup du nouveau gouvernement. Il souhaite entre autres l'octroi d'une autonomie accrue grâce à un statut particulier pour la métropole. Le maire évalue qu'il est possible d'obtenir une loi à ce sujet d'ici la moitié du mandat des libéraux. Deux ans, c'est le temps qui a été nécessaire pour que Toronto se voie accorder son statut particulier, fait-il valoir.

Le maire estime qu'il fait preuve de pragmatisme et de flexibilité avec cette demande. « On a besoin d'un processus important parce qu'il va y avoir des transferts de pouvoir », reconnaît-il.

D'ici la mi-mandat, on peut arriver à avoir des résultats probants.

Une citation de :Denis Coderre

Au cours de la campagne, Denis Coderre a eu droit à une rencontre avec chacun des chefs des quatre principaux partis pour discuter des enjeux lui tenant à coeur. Lors de sa rencontre avec le maire, Philippe Couillard s'était montré ouvert à plusieurs de ses revendications. Le chef libéral avait par exemple jugé intéressant pour Montréal l'idée que l'administration municipale puisse prendre plus de décisions sans demander la permission à Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !