•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

PKP fait son entrée à l'Assemblée nationale

Pierre Karl Péladeau

Pierre Karl Péladeau

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le candidat péquiste Pierre Karl Péladeau est élu dans la circonscription de Saint-Jérôme. Il sera donc membre de la prochaine opposition officielle.

Je m’engage à vous servir avec passion, avec énergie, avec intégrité et au meilleur de mes compétences. Vous pouvez compter sur moi.

Une citation de :Pierre Karl Péladeau

L’homme d’affaires millionnaire, ancien grand patron de Québecor, avait surpris, le 9 mars dernier, lorsque la chef du Parti québécois, Pauline Marois, avait annoncé sa candidature.

Son arrivée sur la scène politique a marqué un tournant dans la campagne électorale. Devant les caméras, M. Péladeau avait brandi le poing en proclamant vouloir faire du Québec un pays, ce qui avait orienté pendant un moment la campagne électorale sur le thème de la souveraineté. Pierre Karl Péladeau avait ensuite tenté de recentrer la campagne sur le thème de l’économie. Il avait alors maintenu que son engagement politique était motivé « par la volonté de contribuer à la prospérité du Québec ».

Il a réitéré cette intention après son élection.

Je veux dire aux entrepreneurs du Québec qu’ils auront en moi un ardent promoteur.

Une citation de :Pierre Karl Péladeau

Il a néanmoins tenu à parler d'indépendance lundi soir, ajoutant que, selon lui, « travailler au renforcement économique du Québec, c'est aussi travailler à rendre encore plus faisable la souveraineté du Québec ».

Magnat de la presse et député

Pierre Karl Péladeau avait promis en début de campagne que s'il était élu, il placerait tous ses avoirs dans une fiducie sans droit de regard. Répondant à des critiques à ce sujet, M. Péladeau avait aussi déclaré qu’il ne voyait pas de conflit d'intérêts potentiel dans le fait qu'il demeurerait néanmoins actionnaire de contrôle de Québecor.

La circonscription de Saint-Jérôme était jusqu’ici représentée par Jacques Duchesneau, élu en 2012 sous la bannière de la Coalition avenir Québec. M. Duchesneau a décidé de ne pas se représenter cette fois-ci.

Les adversaires de Pierre Karl Karl Péladeau étaient le journaliste Armand Dubois (Parti libéral du Québec), le courtier immobilier Patrice Charbonneau (CAQ) et l’artiste Vincent Lemay-Thivierge (Québec solidaire).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !