•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau site web destiné aux mères souffrant de dépression post-partum

L'Association manitobaine de la dépression post-partum a lancé un nouveau site web destinée aux mères en détresse.
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les mères manitobaines qui souffrent de dépression post-partum ont maintenant accès en quelques clics de souris à des informations utiles concernant leur situation.

L'Association manitobaine de la dépression post-partum a lancé lundi un site web qui offre des informations sur la maladie, les ressources disponibles ainsi que les organisations ou les personnes avec lesquelles elles peuvent communiquer en cas de crise.

Au Manitoba, plus de 15 % des nouvelles mères éprouvent de l'anxiété et traversent une période de dépression à la suite de l'accouchement, selon l'association, qui est composée de mères et de professionnels de la santé.

La cofondatrice de l'association, Nellie Kennedy, avoue elle-même avoir souffert de dépression post-partum après la naissance de ses deux enfants. Selon elle, de nombreuses mères souffrent en silence et sont incapables d'aller chercher de l'aide.

« Vous ne voulez pas en parler parce que vous vous dites que ça devrait être le plus beau moment de votre vie. »

— Une citation de  Nellie Kennedy, coprésidente, Association manitobaine de la dépression post-partum

Un guichet unique

Nellie Kennedy affirme que ni son mari ni elle n'avaient réussi à trouver des conseils en ligne, lorsqu'elle souffrait.

C'est ce qu'il l'a poussée à créer, avec d'autres mères, un guichet unique regroupant toutes les ressources déjà existantes, mais difficiles d'accès.

« J'ai dû consulter de nombreux sites web et il n'y avait rien regroupant les ressources disponibles au Manitoba. »

— Une citation de  Nellie Kennedy, coprésidente, Association manitobaine de la dépression post-partum

L'association a travaillé de concert avec l'Office régional de la santé de Winnipeg pour être certaine que les informations publiées soient pertinentes, actuelles et accessibles pour les familles.

La question de la dépression post-partum a fait surface l'an dernier dans la province, lors de la mort de Lisa Gibson et de ses deux enfants à Winnipeg (Nouvelle fenêtre).

Les enfants avaient été trouvés inconscients dans la baignoire de leur demeure le 24 juillet. Trois jours plus tard, le corps de leur mère avait été repêché de la rivière Rouge. La police avait établi que Lisa Gibson avait tué ses enfants avant de s'enlever la vie.

Lisa Gibson avait reçu un diagnostic de dépression post-partum.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !