•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 1000 appels en deux mois à la ligne Info-Aidant

Radio-Canada

La ligne Info-Aidant, destinée aux proches aidants, a reçu plus de 1000 appels lors de sa campagne de promotion menée en février et en mars. 

Un texte de Marie-Eve CousineauTwitterCourriel

Il s'agit de près du tiers des appels reçus par l'organisme L'Appui depuis le lancement de sa ligne, en novembre 2012.

Les gens [qui nous contactent] sont vraiment fatigués, à bout de souffle, essoufflés. C'est assez régulier que les gens vont pleurer une partie de l'appel.

Annie Caron, conseillère aux proches aidants d'aînés à L'Appui Mauricie

Avec sa ligne Info-Aidant, L'Appui - financé par Québec et par la famille Lucie et André Chagnon - tente de joindre les proches aidants isolés. Un conseiller répond aux appels dans chaque région du Québec. Il les accompagne ensuite pour trouver des services de proximité pour leur aîné, comme des popottes roulantes ou des aides familiales.

Ligne Info-Aidant : 1-855-852-7784

Des proches aidants qui s'ignorent

Bien des proches aidants ne réalisent pas qu'ils le sont, selon la directrice générale de L'Appui Mauricie, Florence Pauquay. « Être proche aidant, ça veut dire faire des emplettes, accompagner un aîné à des rendez-vous médicaux, dit-elle. Mais ça peut aussi être plus lourd: donner des soins à un aîné, le laver, l'habiller, le déplacer, etc. »

Selon Florence Pauquay, bien des aidants naturels - la majorité sont des femmes, âgées entre 45 et 55 ans - travaillent. C'est le cas de Louise Ballairgeon, qui dirige un centre d'action bénévole en Mauricie. Cette Trifluvienne visite chaque jour ses parents de 82 et 85 ans à leur domicile de Saint-Tite. Elle dit avoir mis du temps à se reconnaître comme une proche aidante. 

Mon frère et moi, on est deux personnes qui tentent de tout faire seuls. Je pense que c'est quelque chose de bien présent chez les proches aidants. On voit même ça comme une faiblesse d'avoir besoin d'aide.

Louise Baillargeon, proche aidante

Louise Baillargeon, qui siège sur le conseil d'administration de L'Appui Mauricie, croit que les proches aidants doivent davantage faire appel à des services pour que les ressources se multiplient dans l'avenir.

C'est aussi une question de survie, selon elle.

Si on s'épuise, on peut manquer de patience, on peut manquer d'amour. On tombe malade et ça va pas mieux.

Louise Baillargeon, proche aidante

Société