•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chambres individuelles à la Maison du Père

Vincent Lavoie, hébergé dans une chambre à 4 lits, emménagera bientôt dans l'une des chambres individuelles de la Maioson du Père.
Vincent Lavoie, hébergé dans une chambre à 4 lits, emménagera bientôt dans l'une des chambres individuelles de la Maioson du Père. Photo: Myriam Fimbry
Radio-Canada

La Maison du Père dispose désormais de 30 nouvelles chambres qui ont la particularité d'être individuelles.

« C'est un besoin criant, car il y a beaucoup d'hommes qui veulent se reprendre en main. Il faut avoir des lieux propices à leur sortie de rue », a expliqué la directrice générale de la Maison du Père, France Desjardins.

France Desjardins, directrice générale de la Maison du PèreFrance Desjardins, directrice générale de la Maison du Père

Ces chambres individuelles ne sont pas destinées à ceux qui arrivent en urgence, mais plutôt aux sans-abri qui sont prêts à se réinsérer socialement.

Toutes les chambres sont dotées d'un lit, d'un bureau, d'une armoire et d'une fenêtre.

L'avantage de ces chambres est double, puisqu'en plus de procurer de l'intimité aux bénéficiaires, elles leur donnent accès à des équipes qui vont les diriger là où c'est nécessaire, selon leurs besoins. Ceux qui veulent restructurer leur vie en faisant des études ou du bénévolat, ceux qui veulent se trouver un emploi ou encore collaborer aux diverses activités de la Maison du Père trouveront, auprès de ces spécialistes, conseils et ressources.

La Maison du Père, fondée à Montréal il y a plus de 40 ans, tente de sortir de l'itinérance les hommes qui ont recours à ses services.La Maison du Père, fondée à Montréal il y a plus de 40 ans, tente de sortir de l'itinérance les hommes qui ont recours à ses services.
Intinerance Montréal

La Maison du Père existe depuis plus de 40 ans et elle est située en plein centre-ville, à Montréal. Quelque 107 personnes travaillent à la Maison du Père, appuyées par 120 bénévoles.

Société