•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pétition contre la venue d’un militant anti-gai à Weyburn

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Francine Proulx-Kenzle se réjouit de la réaction du groupe « Intolerance Free Weyburn ».

Francine Proulx-Kenzle se réjouit de la réaction du groupe « Intolerance Free Weyburn ».

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des citoyens de Weyburn s'opposent à la participation d'un militant anti-homosexuel au congrès de l'Association pro-vie de la Saskatchewan, qui se tiendra les 11 et 12 avril dans leur communauté.

Le groupe Intolerance Free Weyburn ne veut pas que Peter LaBarbera soit invité à Weyburn.

Les membres du groupe ont lancé une pétition en ligne qui demande à l'association de retirer son invitation. Mardi après-midi, près de 400 personnes l'avaient signée.

Président de l'organisme Americans For Truth About Homosexuality, Peter LaBarbera est connu pour son opposition au mariage entre homosexuels et ses propos incendiaires.

Sa présence ne sera pas tolérée, peu importe la manière dont cela est présenté. Nous voulons qu'ils [les organisateurs] sachent que notre communauté ne l'accepte pas

Chris Brookes, groupe Intolerance Free Weyburn

Le groupe de Weyburn a aussi l'intention d'organiser une manifestation.

La présidente sortante de l'organisme Parents and Friends of Gays and Lesbians Canada, Francine Proulx-Kenzle, est heureuse des efforts du groupe de Weyburn.

Ça démontre pour moi que les gens sont sensibles, et ils ne vont pas juste tenir pour acquis le fait qu'ici, en Saskatchewan, on est une société de plus en plus ouverte. Ce serait retourner en arrière, de ne rien faire

Francine Proulx-Kenzle

Elle affirme que le message anti-homosexuel de Peter LaBarbera risque de promouvoir la haine.

« Toute façon d'agir est renforcée par des messages qu'on entend. Si on entend des messages négatifs, bien, on commence à le croire. C'est pour ça qu'il faut absolument contrer ça avec, au moins, de l'éducation, clarifier les choses », soutient Mme Proulx-Kenzle.

Les organisateurs tiennent à leur invité

L'Association pro-vie de la Saskatchewan n'a pas l'intention de retirer l'invitation de Peter LaBarbera. Selon la présidente de l'organisation, Marcie Millette, l'homme ne tient pas des propos haineux. Elle affirme que l'association cherche seulement à créer un dialogue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !