•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Israël : Ehoud Olmert coupable de corruption

L'ancien premier ministre israélien Ehoud Olmert lors de son passage en Cour à Tel Aviv

L'ancien premier ministre israélien Ehoud Olmert lors de son passage en Cour à Tel Aviv

Photo : AFP / DAN BALILTY

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien premier ministre israélien Ehoud Olmert a été reconnu coupable de corruption lundi. L'homme de 68 ans a eu de nombreux démêlés avec la justice depuis qu'il a quitté son poste de premier ministre, en 2009, dans la foulée d'une multitude d'allégations de corruption.

La décision d'un tribunal de Tel-Aviv porte sur un scandale immobilier impliquant Ehoud Olmert, avant qu'il ne devienne premier ministre en 2006. Treize personnes, dont des responsables gouvernementaux et des promoteurs immobiliers, ont dû répondre d'accusations en lien avec le projet d'habitation Holyland, à Jérusalem. L'affaire a été présentée comme étant potentiellement le plus important scandale de corruption jamais mis au jour en Israël.

La peine d'Ehoud Olmert sera prononcée le 28 avril, mais des experts sont d'avis qu'il sera certainement incarcéré. Selon les actes d'accusation déposés en 2012, des millions de dollars ont été échangés illégalement pour favoriser des projets immobiliers, dont le projet Holyland. Ce dernier avait nécessité une modification radicale du zonage qui avait valu aux promoteurs des rabais d'impôts et d'autres avantages.

Olmert avait été accusé de gestes commis pendant qu'il était maire de Jérusalem et ministre de l'Industrie et du Commerce. Il était accusé d'avoir accepté des pots-de-vin pour faire avancer le projet.

Le juge l'a reconnu coupable d'avoir réclamé plus de 110 600 $ aux promoteurs d'Holyland.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !