•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Legault veut que les familles consomment plus

François Legault montre un portefeuille et une carte de crédit.

François Legault montre un portefeuille et une carte de crédit.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

François Legault souhaite que les familles québécoises, « étouffées » par leurs dettes, puissent consommer davantage. C’est pourquoi il promet de réduire leur fardeau fiscal afin de leur donner une plus grande marge de manoeuvre, a-t-il expliqué dimanche matin à Portneuf, dans la région de Québec.

Le chef de la Coalition avenir Québec s’engage depuis le début de la campagne électorale à réduire de 1000 $ le fardeau fiscal des familles en abolissant la taxe santé et la taxe scolaire. Dimanche, il a détaillé son échéancier pour y parvenir.

« Un gouvernement de la CAQ déposerait dès le mois de mai un nouveau budget 2014-2015, et tous ceux qui gagnent moins de 45 000 $ par année ne paieront plus de taxe santé. L’année suivante, deuxième budget : il n’y aura plus de taxe santé pour tous les Québécois. Troisième budget : la moitié de la taxe scolaire sera abolie et quatrième budget : il n’y aura plus au Québec ni de taxe santé, ni de taxe scolaire », a déclaré François Legault.

S’il est élu et qu’il peut mettre en oeuvre ce plan, le chef de la CAQ s’attend à ce qu’à terme, les familles qui disposent de 1000 $ de plus soient à la fois capables « d’avoir une petite réduction de leur dette » et de « se payer de petits plaisirs ». Actuellement, dit-il, les Québécois ne peuvent faire ni l’un ni l’autre.

Moi, je suis tanné de voir les familles québécoises être toujours en train de penser à des sacrifices au lieu de penser à réaliser de petits rêves.

Une citation de :François Legault

Selon l’analyse de François Legault, le fardeau fiscal des ménages « les étouffe et vient nuire de façon importante à la consommation des familles, et donc à l’économie du Québec ».

« Moi, je fais confiance aux Québécois. Si on leur donne une marge de manoeuvre, ils vont recommencer à consommer », soutient-il.

Legault optimiste

Le chef caquiste s'est montré fort optimiste dimanche, revigoré par sa performance lors du dernier débat des chefs.

Moi, je suis plus optimiste que jamais d'avoir un gouvernement de la Coalition avenir Québec majoritaire le 7 avril.

Une citation de :François Legault

« C'est unanime dans toutes les régions du Québec. On sent sur le terrain un vent de changement. Et je pense qu'il y a quelque chose qui est en train de se produire », a-t-il dit.

Le reportage de François Cormier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !