•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nom de la mascotte du Rouge et Noir suscite la controverse

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Big Joe Muffraw, la mascotte du Rouge et Noir

Big Joe Muffraw, la mascotte du Rouge et Noir

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'équipe d'Ottawa, qui fait partie de la Ligue canadienne de football, a choisi le nom de Big Joe Mufferaw pour désigner la mascotte aux allures de bûcheron. Il s'agit du nom anglicisé de Jos Montferrand, un personnage qui est entré dans la légende québécoise, au 18e siècle, pour ses aventures en Outaouais.

Le dévoilement a eu lieu dans une école francophone du secteur de Kanata, à Ottawa.

Jos Montferrand était un francophone qui travaillait comme draveur en Outaouais et qui avait la réputation d'être un homme fort. La légende veut qu'il ait participé à une bagarre, sur le pont de la Chaudière, pendant laquelle il aurait projeté 150 travailleurs irlandais dans les eaux de la rivière.

Le président de l'Association des communautés francophones d'Ottawa, Bertin Beaulieu, se désole de voir que l'équipe de football a choisi la version anglicisée du nom de Jos Montferrand. Il croit que le nom original aurait du être utilisé, par respect pour l'homme.

S'il a aidé aux anglophones en même temps, tant mieux, si ça a amené quelque chose de bon à tout le monde. Mais son nom, c'est Jos Montferrand

Bertin Beaulieu, président de l'ACFO

Par ailleurs, d'autres personnes questionnent le choix du nom lui-même. L'historien Roger Blanchette affirme qu'il s'agit, en quelque sorte, d'une valorisation de la violence. Au 18e siècle, les conflits entre Canadiens-français et immigrants irlandais étaient très fréquents, en Outaouais, pour obtenir du travail. M. Blanchette souligne que ce qui a été surnommé la « guerre des Shriners » a été très dur.

Le sport, normalement, c'est quelque chose de rassembleur et là on donne à une mascotte un nom qui est identifié à un épisode très violent. Je ne comprends pas la logique derrière ça

Roger Blanchette, historien

La direction de l'équipe de football a réagi, vendredi soir. Elle ne s'attendait pas à ce genre de réaction de la part de la communauté. Un des porte-parole de l'organisation, Mike Sutherland, affirme que la décision n'a aucun lien avec les valeurs linguistiques de l'équipe. Il soutient que les clients et les partisans qui assisteront aux parties pourront se faire servir en français.

Dans le passé, Jos Montferrand a été honoré de plusieurs façons :

  • L'édifice du palais de justice de Gatineau porte son nom;
  • la Fiducie du patrimoine ontarien lui a décerné une plaque, près du pont de la Chaudière;
  • Un parc de Montréal a été nommé en son honneur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !