•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les massothérapeutes excédés d'être confondus avec les masseuses érotiques

Salon de massage
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Association des massothérapeutes de la Saskatchewan en a plus qu'assez de la confusion qui règne entre son industrie et celle des salons de massage érotique.

Sa directrice générale, Lori Green, dit que l'imbroglio pose problème avec les compagnies d'assurance, car celles-ci reçoivent des réclamations de la part de clients ayant fréquenté des salons de massage érotique.

La confusion ternit aussi la réputation des massothérapeutes, dit Mme Green, qui ajoute que certains se font demander des services sexuels.

La représentante des massothérapeutes déplore le fait que sa profession ne soit pas accréditée en Saskatchewan, contrairement à d'autres provinces. « Avec une loi ou une réglementation provinciale, nous pourrions faire fermer un établissement qui prétend offrir des massages », fait-elle valoir.

Selon Mme Green, l'association réclame une réglementation depuis 15 ans. Le gouvernement, pour sa part, indique qu'il analyse la requête.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !