•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Banff n'a plus de centre de prévention du sida

Banff

Le conseil municipal de Banff a rejeté le projet de règlement qui aurait limité le nombre de grands magasins dans la ville.

Photo : CBC

Samuel Danzon-Chambaud
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'unique organisme de prévention du sida de Banff a fermé ses portes la semaine dernière, faute de financement.

Le consortium Alberta Community HIV Policy & Funding, qui gère les fonds qui subvenaient au centre, a choisi de réorienter son financement vers les immigrants provenant de pays où l'épidémie est endémique.

L'association HIV Community Link de Calgary, qui était responsable du centre à Banff, s'attriste des conséquences de cette fermeture.

« Sans une présence constante dans la communauté [...], il est toujours possible que les comportements à risque augmentent », note Andrea Carter, une responsable de l'association.

Au cours des trois dernières années, quatre nouveaux cas de sida ont été diagnostiqués à Banff.

Le Consortium indique que ce nombre est plus élevé que la moyenne albertaine, mais n'est pas « pas statistiquement différent » de celle-ci.

Taux élevé de maladies transmissibles sexuellement

Banff connaît toutefois un taux particulièrement élevé de certaines infections transmissibles sexuellement.

La chlamydia y est ainsi presque deux fois plus présente que dans le reste de la province.

Avec la fermeture du centre, la ville des Rocheuses se retrouve par ailleurs avec un stock de 10 000 préservatifs.

Elle les garde pour le moment dans des boîtes à un centre récréatif, en attendant de décider comment elle les distribuera.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !