•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rob Ford : l'enquête policière prend de l'ampleur

Le maire Rob Ford et son ami Sandro Lisi

Le maire Rob Ford et son ami Sandro Lisi

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'étau se resserre dans l'enquête policière sur l'affaire de drogue et d'extorsion impliquant Sandro Lisi, un ami du maire de Toronto, Rob Ford. Les enquêteurs ont réussi à extraire l'essentiel des communications faites à partir du téléphone cellulaire de l'accusé, selon de nouveaux documents de la police.

Ces documents, rendus publics lundi, démontrent que le téléphone cellulaire de Sandro Lisi pourrait contenir des preuves d'extorsion en lien avec la vidéo de Rob Ford fumant du crack.

Les policiers ont tenté d'intercepter des textos et des photos envoyés du téléphone de Sandro Lisi au fournisseur wi-fi, Rogers ou au fabricant Apple. Rogers n'avait pas ces informations, mais des techniciens d'Apple ont pu récupérer 10 gigaoctets de données.

Des policiers de Toronto se sont rendus jusqu'à Cupertino, en Californie, pour remettre le téléphone cellulaire en mains propres.

Les documents allèguent que :

  • Les 16 et 18 mai 2013, Sandro Lisi a tenté d'obtenir « une vidéo ou des enregistrements », ainsi qu'un téléphone cellulaire perdu, avec des « menaces, accusations et de la violence » du chef de gang de la route Dixon, Liban Siyad.
  • Le 20 avril 2013, Sandro Lisi a tenté de négocier le retour du téléphone perdu de Rob Ford en offrant de la marijuana à Liban Siyad. Il a aussi menacé « de faire pression sur Dixon » avec une plus grande présence policière.
  • Le 29 octobre 2013, la police a trouvé des fichiers vidéo sur l'ordinateur de Mohammed Siad, saisi pendant le Project Traveller. Selon la police, ces vidéos « montrent Rob Ford fumant ce qui semble être de la drogue ». La vidéo a été filmée le 17 février 2013.
  • La police enquête toujours sur une entrée par effraction au 15 de la oute Windsor, la maison d'un ami de la famille Ford, Fabio Basso.

Les détectives qui ont exécuté le mandat de perquisition soulignent l'intérêt public suscité par l'enquête et se disent inquiets de cette attention médiatique qui pourrait mettre en danger, selon eux, l'enquête et la perception d'un juste procès pour Sandro Lisi.

Aucune de ces allégations n'a encore été prouvée en cour.

Questionné à ce sujet, le maire Rob Ford a évité de répondre et a plutôt choisi de parler de sa réélection.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario