•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaspésie : le manque d'emploi freine l'arrivée de nouveaux arrivants

Maisons de Chandler en Gaspésie. Méga projet de cimentrie dans la région de Port-Daniel. TP Langlois, 24-03-2014.

Maisons de Chandler en Gaspésie. Méga projet de cimentrie dans la région de Port-Daniel. TP Langlois, 24-03-2014.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'an dernier, le nombre de Québécois qui ont déménagé d'une région à l'autre a diminué. Selon l'Institut de la statistique du Québec, la migration interrégionale a connu un recul de 15 000 personnes.

Après quelques années de stabilité, le phénomène touche maintenant la Gaspésie, où le recul frôle les 400 personnes.

Le nombre limité d'emplois disponibles est pointé du doigt. Sans compter que seulement 20 % des emplois sont affichés par les employeurs, selon le président de la Commission jeunesse Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, James-Alexander Keays.

La situation ne serait cependant pas encore alarmante : « Il y a de l'emploi en Gaspésie et aux Îles et la preuve est la suivante : pour un étudiant qui a un diplôme collégial, il y a un taux de chômage de 6 %. Pour un étudiant qui a des études universitaires, le taux de chômage est à 2 %. » Or, dans la population générale, le taux de chômage atteint 20 %.

Attraction

Eleazar Morad, s'est établi à Gaspé il y a 4 ans pour suivre son conjoint. Il poursuit actuellement des études en soins infirmiers. Pour lui, vivre en Gaspésie est synonyme de grands espaces : « Je peux faire une heure de ski durant mon heure de dîner, alors c'est un grand avantage d'avoir de grands espaces, la nature, toute la beauté de la Gaspésie ».

Pour attirer plus de nouveaux arrivants comme Eleazar Morad, la région emploie une personne à temps plein basée à Québec.

« Il va y avoir plusieurs activités par mois, plusieurs centaines de candidats rencontrés », souligne le coordonnateur de Stratégie d'établissement durable, Danik O'Connor. Il ajoute que le rôle de cette personne ressource est de « rencontrer les gens, leur montrer c'est quoi la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine et aussi d'avoir des emplois à leur proposer ».

Le candidat péquiste dans Gaspé, Gaétan Lelièvre, croit pour sa part que le développement de la filière éolienne et du projet cimenterie de Port-Daniel-Gascons permettront de freiner l'hémorragie.

D'après le reportage de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec